Genre, pouvoir et relations marchandes dans une société coloniale multiculturelle. Nouvelle-Néerlande, New York (1630-1730)

par Virginie Adane

Projet de thèse en Histoire et civilisations

Sous la direction de Francois Weil.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 07-12-2006 .


  • Résumé

    La Nouvelle-Néerlande, devenue New York à partir de 1664, est une société coloniale nouvelle, qui se construit tout au long des XVIIe et XVIIIe siècles. Ce travail vise à analyser l'importance des relations de genre (normes, relations sociales entre hommes et femmes) dans la construction de cette société coloniale, et à envisager la façon dont ces normes et ces relationsconstruisent d'une part un ordre colonial au cœur de la construction de cette société nouvelle, d'autre part informent le fonctionnement des échanges marchands, notamment avec les populations amérindiennes.

  • Titre traduit

    Gender, power and trade in a multicultural society. New Netherland, New York (1630-1730)


  • Résumé

    New Netherland, then New York (from 1664 on) was a colonial society that was shaped during the 17th and 18th centuries. This dissertation shows the importance of gender, its norms and the social relations it led to, in the shaping of the society. Gender helped constructing the social order of the new society and was at the heart of the trading relations with Native American populations.