Three essays on International Migration

par Jérome Valette

Projet de thèse en Sciences economiques

Sous la direction de Jean-louis Combes et de Simoné Bertoli.

Thèses en préparation à Clermont Auvergne , dans le cadre de ED 245 Sciences économiques, juridiques, politiques et de gestion , en partenariat avec CERDI : Centre d'Etudes et de Recherches sur le Développement International (equipe de recherche) depuis le 07-10-2014 .

  • Titre traduit

    Trois essais sur les migrations internationales


  • Résumé

    Le sujet des migrations internationales a récemment fait l’objet d’une attention sans précédent dans l’opinion publique comme dans les médias. Or, si le débat sur les effets des migrations internationales semble plus que jamais d’actualité, celui-ci attire l’attention des économistes depuis plusieurs décennies déjà. La présente thèse s’insère dans la littérature économique sur les effets des migra- tions internationales en proposant trois essais empiriques sur les implications de la mobilité humaine, à la fois pour les migrants, les natifs dans leur pays d’accueil et leurs proches restés dans leur pays d’origine. Le Chapitre 2 revisite de manière empirique l’impact du multiculturalisme (mesuré par un indice de diversité à l’intérieur du groupe des migrants et par des effets de contamination) sur les performances macro-économique des États Américains sur la période 1960-2010. Nous distinguons les effets du multiculturalisme par niveaux d’éducation, en contrôllant pour les variables standards de la littérature sur la croissance ainsi que pour l’hétérogénéité inobservée et en prenant en compte le statut légal des migrants ainsi que leur âge d’entrée aux États-Unis. Pour identifier un effet causal, nous comparons plusieurs stratégies d’identification différentes de la littérature existante. Nos résultats convergent vers un effet robuste positif et significatif de la diversité des di- plômés du tertiaire sur le PIB par tête. Aucun effets de la diversité pour les niveaux d’éducation inférieurs, ou d’effets de contamination ne sont mis en évidences. Le Chapitre 3 s’insère dans la littérature sur les déterminants de la per- formance des migrants sur le marché du travail dans leur pays d’accueil. Nous regardons si l’attitude des natifs affecte ou non les durées de chômage des migrants en Allemagne. En utilisant des données de panel (GSOEP) au niveau individuel sur la période 1984-2012 et un modèle de durée, nous trouvons que des niveaux de confiance plus faibles de natifs envers les résidents d’un pays donné (mesurés à l’aide des enquêtes Eurobarometers) sont associés à des durées de chômage plus longues pour les immigrés originaire de ce pays. Nos résultats soulignent le fait que différents groupes d’immigrés font face à des obstacles différents en fonction de leur origine pour s’insérer sur le marché du travail. Le Chapitre 4 cherche quant à lui à comprendre si les migrants au niveau international contribuent ou non au progrès technologique dans les pays en développement en induisant un transfert de connaissance productives de leur pays d’accueil vers leur pays d’origine. En utilisant un indicateur pour le niveau de connaissances productives de chaque pays (ECI) et les stocks bilatéraux de migrants vers 20 pays de l’OCDE, nous montrons que la migration internationale est un canal de transmission important de la technologie.


  • Résumé

    International migration recently attracted unprecedented public attention and media coverage. However, while the debate on the effects on international migration on the economy seems now more appropriate than ever, it already attracts the attention of economic researchers for decades. The present thesis provides three empirical studies that investigate the implications of international migration both for migrants themselves, natives in their host countries and those left behind. Chapter 2 empirically revisits the impact of multiculturalism on the macro-economic performance of US states over the 1960-2010 period. We test for skill specific effects of multiculturalism, controlling for standard growth regressors and a variety of fixed effects, and accounting for the age of entry and legal status of immigrants. To identify causation, we compare various instrumentation strategies used in the existing literature. We provide converging and robust evidence of a positive and significant effect of diversity among college-educated immigrants on GDP per capita. Conversly, we find no impact of low-skilled diversity or contamination effects. Chapter 3 fits within the literature looking at the determinants of the per- formance of immigrants in the destination country labor markets. We investigate how natives’ attitudes affect immigrants’ unemployment duration in Germany. Using individual level panel data from the German Socio Economic Panel from 1984 to 2012, we use survival analysis methods to model immigrants’ unemployment durations. We find that lower trust levels of natives towards the citizens of a given country, measured using Eurobarometer sur- veys, positively influence the unemployment duration of immigrants originating from this country. Our results highlight the fact that immigrants face different obstacles depending on their origin when it comes to integrating destination country labor markets. Chapter 4 analyses whether international migrants contribute to increasing technological advances in developing countries by inducing a transfer of productive knowledge from developed countries back to migrants’ home countries. Using the Economic Complexity Index as a proxy for the amount of produc- tive knowledge embedded in each countries and bilateral migrant stocks of 20 OECD destination countries, we show that international migration is a strong channel of technological transmission.