Conduite de la politique monétaire en présence de frictions financières

par Matthieu Darracq Paries

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Ferhat Mihoubi.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de École doctorale Organisations, marchés, institutions (Créteil ; 2015-....) , en partenariat avec ERUDITE - Equipe de Recherche sur l'Utilisation des Données Individuelles Temporelles en Economie (laboratoire) depuis le 03-07-2017 .


  • Résumé

    La Thèse s'attachera à évaluer la conduite de la politique monétaire en présence de frictions financières sous une perspective à la fois empirique, utilisant des modèles de séries temporelles multi-variés, et structurelle, sur la base de modèles aux fondements théoriques plus explicites. La thèse présentera ainsi des contributions originales dans divers domaines de la macroéconomie financière. Tout d'abord, une série de travaux empiriques entendent démontrer la prééminence de chocs financiers dans les performances économiques européennes durant la crise. En particulier, les modèles BVAR peuvent pour identifier des chocs d'offre de crédit et quantifier leur contribution aux différentes récessions survenues dans la zone euro au cours des dix dernières années. En outre, les mécanismes de transmission de ces chocs et leur dimension asymétrique au sein des pays de la zone euro peuvent faire l'objet d'une analyse plus structurelle, sur la base de modèles DSGE incorporant un ensemble assez détaillé de frictions financières portant à la fois sur l'offre et la demande de crédit. Par la suite, la thèse s'attachera à examiner la conduite de la politique monétaire en situation de crise dans laquelle des chocs financiers ont poussé les taux d'intérêts sans risques à leur limite basse. Dans ces conditions, plusieurs articles étudie le rôle des politiques non-conventionnelles comme les achats de titres par la banque centrale ou encore, l'octroi de liquidité à long terme. Une attention toute particulière est portée sur canal du crédit de ces différentes mesures. Par ailleurs, la conduite optimale d'achat d'actifs est analysée. Enfin, les aspects normatifs de la conduite de la politique monétaire en présence de frictions financières amènent naturellement à considérer les interactions stratégiques avec d'autres politiques économiques et financières, et notamment les politiques macroprudentielles.

  • Titre traduit

    Financial frictions and monetary policy conduct


  • Résumé

    The Thesis will aim at evaluating monetary policy in presence of financial frictions both from an empirical and structural perspective. Along those lines, multi-variate time-series framework as well as model with more explicit theoretical foundations will be deployed. The Thesis will present original contributions in various fields of monetary and financial macroeconomics. First, a set of empirical studies intend to demonstrate the prevalence of financial shocks underlying the euro area macroeconomic performance during the Great recession. In particular, BVAR models can identify credit supply shocks and quantify their contribution to the various recessionary episodes over the last decade. Thereafter, the transmission mechanism of financial shocks together with their heterogeneity through the euro area will be explored more structurally through the lens of DSGE models featuring a satisfactory set of demand-side as well as supply-side credit frictions. Against this background, the Thesis will examine monetary policy conduct through crisis time, when financial driven recession brought the monetary policy interest rates to their effective lower bound. Several studies will then explore the role of non-standard monetary policy measures like asset purchase programmes or long-term liquidity operations. The credit channel of those measures will be the focus of the analysis. From a more normative standpoint, the optimal central bank asset purchase strategy will be derived. Finally, the normative assessment of monetary policy conduct in presence of financial frictions calls for considering strategic interactions with other policies, and notably macroprudential policy. Such interactions are all the more relevant when analysed in a monetary union context.