Héritage de la satire classique dans la latinité tardive et chrétienne

par Renaud Alexandre

Projet de thèse en Études latines et néo-latines

Sous la direction de Vincent Zarini.

Thèses en préparation à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) depuis le 15-11-2006 .


  • Résumé

    Le but de notre recherche est de déterminer la permanence et l'influence à l'époque tardive du genre littéraire qu'est la satire. cette enquête embrasse une période de trois siècles, du iiième au vième siècle. son objet principal est la poésie. les poètes choisis sont, dans l'ordre chronologique, commodien, ausone, prudence, trois poèmes polémiques anonymes de la fin du ivème siècle (le carmen contra paganos, le carmen ad senatorem, le carmen ultimum), claudien, orientius, rutilius namatianus, sidoine apollinaire, maximien et ennode de pavie. toutefois, nous examinerons autant que possible l'emploi de vers satiriques par des prosateurs, ou l'emploi du ton satirique dans la prose (notamment dans la polémique et l'apologétique chrétienne). le corpus classique dont nous disposons pour comparer les deux périodes est composé de quatre poètes : lucilius, horace, perse et juvénal. sur un plan formel, nous tenterons d'évaluer l'héritage de la satire et ses modifications, en confrontant ce genre à l'épopée, à l'épigramme, à l'élégie, aux satires ménippées, pour dégager les spécificités d'une écriture satirique à l'époque tardive /...


  • Pas de résumé disponible.