Pour une histoire sociale des "afro-américains" dans les institutions psychatriques : race, pathologisation du social et contrôle social aux Etats-Unis, de la fin du XIXe siècle à l'époque contemporaine

par Elodie Grossi

Projet de thèse en Sociologie, histoire américaine

Sous la direction de Dominique Vidal.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de ECONOMIE, ESPACES, SOCIÉTÉS, CIVILISATIONS : PENSÉE CRITIQUE, POLITIQUE ET PRATIQUES SOCIALES , en partenariat avec URMIS (UNITE DE RECH. SUR LES MIGRATIONS ) (equipe de recherche) et de LARCA (LAB. RECHERCHES ET. ANGLOPHONES), Equipe de recherche (equipe de recherche) depuis le 06-10-2014 .


  • Résumé

    Ma thèse en sociologie s’articule autour d’une réflexion sociohistorique sur les notions de « race » et d’ethnicité en psychiatrie aux États-Unis, sur l’emploi de ces catégories sur le terrain, mais aussi leur institutionnalisation dans les hôpitaux et asiles psychiatriques ségrégués depuis l’époque de la Reconstruction (1865-1876), jusqu’à l’époque contemporaine. Tout au long de l’étude, il conviendra d’étudier également la notion de « race » comme étant le produit d’une construction sociale qui n’est pas porteuse du même sens, selon le contexte, et selon l’époque donnée. Cette recherche conjugue ainsi les méthodologies, à la fois la recherche en archives et l’ethnographie sur place dans un centre de soin urbain, qui prend en charge les populations racialisées à l’époque contemporaine, afin de dérouler le fil historique des discours, mais aussi d’analyser l’évolution des pratiques dans les institutions psychiatriques. L’enjeu ici n’est pas d’étudier la psychiatrie en tant que science thérapeutique, mais bien de l’analyser à travers l’angle du dispositif normatif de contrôle social qu’elle représente, à différentes époques aux États-Unis.


  • Pas de résumé disponible.