Les scènes médiationnelles au début du XXIe siècle

par Aline Jaulin

Projet de thèse en Histoire, histoire de l’art et archeologie

Sous la direction de Evelyne Grossman.

Thèses en préparation à l'Université de Paris (2019-....) , dans le cadre de LANGUE, LITTERATURE, IMAGE, CIVILISATIONS ET SCIENCES HUMAINES (DOMAINES FRANC, ANGL. ASIE ORIENT.) , en partenariat avec CERILAC (equipe de recherche) depuis le 26-09-2013 .


  • Résumé

    En écho à de multiples mutations artistiques (narratives, performatives, éducatives en art, etc.), la scène contemporaine – théâtrale, chorégraphique et performative – connaît depuis le milieu des années 1990 des transformations esthétiques et structurelles ambivalentes. Les artistes Jérôme Bel, Roger Bernat, L’Amicale, les gens d’Uterpan, Rimini Protokoll, Mathias Poisson et Alain Michard mettent en scène des formes tendues entre création, communication, médiation ou encore marketing, jouant et déjouant les frontières habituellement associées à l’art. Ils initient également des modalités de collaboration et de production alternatives – comme L’Amicale, sous forme de coopérative – qui contribuent à renouveler des postures et des auctorialités scéniques. Ce travail de recherche est dédié à l’identification de ces évolutions de la représentation scénique contemporaine, à travers ce que nous nommons « les scènes médiationnelles », au regard d’un contexte historique et culturel marqué par les évolutions de la modernité au tournant du XXIe siècle. Informée par des réflexions en études théâtrales et en histoire de l’art, ainsi que par de plus larges éclairages en sciences humaines et sociales (anthropologie et géographie entre autres), cette thèse rend compte de la complexité de ces objets artistiques aux limites de la scène contemporaine. Cette recherche montre un double mouvement : dans un premier temps, celui de la prééminence de discours saisis par les productions artistiques jusqu’à la singularisation du spectateur ; et celui, dans un second temps, de l’importance donnée à l’expérience sensible, cognitive et motrice du participant par des dispositifs inédits d’itinérance spatiale et territoriale, tentant de réinventer le rapport entre l’individu et le collectif.

  • Titre traduit

    Nouveaux langages en danse, théâtre et performance (Jérôme Bel, Roger Bernat, L’Amicale, les gens d’Uterpan, Rimini Protokoll, Mathias Poisson et Alain Michard)


  • Résumé

    Following multiple artistic mutations (narrative, performative, eductional, etc.), the "contemporary scene" in performing arts has been since the mid-nineties through numerous aesthetics and structural ambivalent transformations. Artists like Jérôme Bel, Roger Bernat, L’Amicale, les gens d’Uterpan, Rimini Protokoll, Mathias Poisson and Alain Michard, tend to mix creation, communication, mediation or even marketing, playing and thwarting with inter-artistic and interdisciplinary exchanges. They initiate also means of alternative collaboration and production – like L’Amicale, as a cooperative – that contribute to the resurgence of scenic postures and creative works. This research focuses on the identification of today’s evolutions of the contemporary scene, through what we call "les scènes médiationnelles", in view of modernity’s accomplishments at the beginning of this century. Informed by reflexions on theatrical studies and art history, as well as larger enlightenments on human and social sciences (anthropology and geography among others), this thesis reports these artistic objects complexity at the boundaries of the performing arts. This research contains two phases : first, artistic productions filled with lectures and presentations progressively followed by the spectator’s empowerment and independance ; and, second, the importance given to the sensible, cognitive and motor experience of the participant through innovative devices of spatial and territorial roaming, trying to reinvent the relationship between the individual and the collective.