Du collage au « Photocollage » : une médiation thérapeutique revisitée en clinique hospitalière

par Magalie Sabot

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Sylvie Le poulichet.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de RECHERCHE EN PSYCHANALYSE ET PSYCHOPATHOLOGIE , en partenariat avec CENTRE D'ETUDES EN PSYCHOPATHOLOGIE ET PSYCHANALYSE (equipe de recherche) depuis le 26-10-2011 .


  • Résumé

    Au coeur d’un questionnement contemporain, ce travail propose de penser la place de la photographie dans la clinique hospitalière : que faire avec ces nouvelles « images » apportées en séance ? Sont-elles vouées à répéter inlassablement le traumatisme ou peuvent-elles devenir source de création ? Pour mieux cerner cette problématique, cette thèse plonge dans le monde désaliénant de l’art du collage qui invite justement à transformer la photographie pour un usage d’expression subjective. Le collage porte bien mal son nom car cet art semble, bien au contraire, permettre un décollement dans la surprise, créant de fabuleuses compositions et ouvrant vers de nouvelles associations. Si les surréalistes se sont grandement inspirés de la psychanalyse dans leur art, les cliniciens n’ont cependant que peu souvent exploré leur univers. Il s’agit d’un travail inédit faisant résonner, dans la clinique hospitalière, l’histoire de l’art et les théories psychanalytiques. « Photocollage » est le nom donné à cette médiation s’inspirant des techniques et des réflexions des artistes-collagistes pour l’adapter en séances individuelles au sein d’un service de soin somatique. Soutenus par les récits de ces créateurs, nous avons en effet découvert chez eux une utilisation intuitive du collage pour dépasser un traumatisme extrême. Cette thèse en explore les raisons et les processus sous-jacents. Ce travail analyse scrupuleusement les théories émergentes pour les confronter à quatre grandes rencontres cliniques saisissantes par leur originalité et leur richesse, afin de dégager toutes les potentialités créatrices de cet art hors du commun.

  • Titre traduit

    From collage to « photocollage » : a therapeutic mediation rediscovered in clinical psychology sessions for hospital patients


  • Résumé

    This work offers to consider the position of photographic art within the clinical psychology practice. Are the images used in clinical sessions merely reproducing the trauma, or could they inspire creation? How can these images be used in clinical sessions? Such are the deeply contemporary questions to which this thesis attempts to answer. In order to grasp this question, the thesis immerges into the art of collage, a subjective creative art form using photographic media. The art of collage (to glue in French) seems to allow an antagonistic deepening of perspective from the subject, along with fabulous creations and unseen associations of ideas. Surrealist artists have freely inspired themselves from psychoanalytical concepts in their work; however clinical psychologists have seldom explored the world of art. This thesis attempts to bring together in harmony clinical work, history of art and psychoanalytical theory. « Photocollage » in french refers to this form of mediation, inspired by techniques and theories used by collage artists for individual therapeutic sessions, amid somatic treatment often following trauma. Through these creative processes, we have discovered an intuitive use of collage in order to overcome extreme trauma. This thesis attempts to explain the reasons and underlying mechanisms. This work examines emerging theories on the subject, and attempts to apply them to therapeutic experience through four highly unique clinical psychology sessions, in order to examine the creative potential of this extraordinary art.