La GPEC territoriale : Vers une extension de la GRH Cas de la Zone franche de Nouadhibou ( Capitale économique de la Mauritanie)

par Mohamed el Moustapha Mahbouby

Projet de thèse en Sciences de gestion

Sous la direction de Daniel Leroy.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (Tours) depuis le 02-02-2017 .


  • Résumé

    En Mauritanie, la problématique des ressources humaines occupe une place de choix au sein des politiques nationales de développement. Aujourd’hui, l’indicateur réel pour évaluer la richesse d’une nation n’est plus sa disponibilité financière mais plutôt sa capacité de mobiliser des ressources humaines efficaces, susceptibles d’assumer les responsabilités et tâches qui leurs sont dévolues. Ce projet a besoin de la mobilisation d’une ressource humaine compétente pour arriver à ses objectifs, ce qui explique l’importance des initiatives et instruments de la GPEC car elle permettra la mise en commun de ces compétences pour un développement de l’innovation. La création de la Zone Franche de Nouadhibou est le fruit de la vision de l’Etat qui s’est engagé à faire de la capitale économique du pays un pôle d’excellence et un hub régional de classe internationale, en capitalisant les nombreux atouts et potentialités de la zone et en créant un cadre juridique attractif et propice à l’investissement et à l’innovation. Le site de Nouadhibou, situé sur le cap Blanc, se caractérise par la diversité et la beauté de ses paysages et un climat doux et tempéré tout au long de l’année. La rencontre entre la mer et le désert donne à Nouadhibou un potentiel touristique attrayant et original. Sa position au nord-ouest de l’Afrique, à proximité de la Méditerranée et des ports Européens, et en face des Amériques, en fait un carrefour des principales routes maritimes. Ces objectifs ne peuvent être atteints que par une stratégie GPEC capable de mettre à la disposition de la zone franche les ressources humaines compétentes et la mise en place d’initiatives GPECT permettant de densifier le réseau des entreprises travaillant au sein de celle-ci et au niveau du macroterritoire formé par les entreprises et organisations qui travaillent avec les entreprises cette zone. Il s’agit de voir comment investir dans la GPECT pour la mise en réseau des entreprises de la zone franche (groupement d’employeurs, pratiques de mise à disposition de personnel, mobilité interorganisationnelle, cartographie des emplois et compétences, formation des ressources clés, partage des salariés, offre de formations inter-entreprises, système d’informations ressources humaines, besoins en compétences du territoire) pour stimuler l’innovation grâce à l’amélioration des compétences des employés des entreprises ce qui se répercutera positivement sur la création d’emplois et donc faire de la zone franche de Nouadhibou un pôle de compétitivité régional.


  • Pas de résumé disponible.