Diversité des populations de Xanthomonas axonopodis pv. manihotis au Mali et recherche de sources de résistance durables chez le manioc

par Moussa Kante

Projet de thèse en Mécanismes des Interactions parasitaires pathogènes et symbiotiques

Sous la direction de Boris Szurek et de Ousmane Koita.

Thèses en préparation à Montpellier en cotutelle avec l'Université de Segou-Institut Superieur de Recherche Appliquée( ISFRA) , dans le cadre de GAIA - Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau , en partenariat avec IPME - Interactions Plantes Microorganismes Environnement (laboratoire) depuis le 15-10-2016 .


  • Résumé

    Ce projet de thèse traite d'une problématique fondamentale actuelle en protection des végétaux dans les pays de la zone tropicale : comment peut-on prévenir les risques d'épidémies dommageables sur les cultures cibles à travers une meilleure connaissance (diversité génétique, mécanismes d'action) des populations phytopathogènes? En particulier, la culture du manioc qui est en plein développement dans beaucoup de régions du Mali (Journal Essor, 2016), notamment dans les régions du nord connues pour leurs contraintes climatiques (Dembélé et al ,2013), est un bon moyen de lutte contre l'insécurité alimentaire et donc vecteur de stabilité sociale. Toutefois, la production du manioc est fragilisée par certaines contraintes biotiques dont la bactériose vasculaire du manioc, une maladie émergente au Mali. De fait, très peu de connaissances sont disponibles sur la structure génétique des populations de Xanthomonas axonopodis pv. manihotis, un préalable indispensable à la lutte par voie génétique. Ce projet vise à combler ce manquement dans le but d'anticiper les futures épidémies de bactériose vasculaire et mettre en place des stratégies de lutte durables.

  • Titre traduit

    Diversity of populations of Xanthomonas axonopodis pv. manihotis in Mali and finding sustainable sources of resistance in cassava Manioc, sécurité alimentaire, changement climatique, Xanthomonas, bactériose vasculaire du manioc, analyse de diversité


  • Résumé

    This thesis project deals with a fundamental current problems in plant protection in the countries of the tropics: how can we prevent the risk of damaging epidemics in target crops through better knowledge (genetic, mechanisms share) of phytopathogenic populations? In particular, the cultivation of cassava which is booming in many regions of Mali (Essor Journal, 2016), especially in the northern regions known for their climate constraints (Dembélé et al, 2013), is a good way to fight against food insecurity and thus social stability vector. However, cassava production is weakened by some biotic whose vascular cassava bacterial blight, an emerging disease in Mali. In fact, very little knowledge is available on the genetic structure of populations of Xanthomonas axonopodis pv. manihotis, a prerequisite for the fight by genetic pathway. This project aims to fill the breach in order to anticipate future bacterial blight epidemics and implement sustainable control strategies.