Les Offices de dévotion en langue française à la fin du Moyen Âge : un aspect de la translatio paraliturgique entre le XIIIe et le XVe siècle

par Maxime Cario

Projet de thèse en Histoire, Textes et Documents

Sous la direction de Martin-Dietrich Glessgen et de Alain Corbellari.

Thèses en préparation à Paris, EPHE en cotutelle avec l'Université de Neuchâtel (Suisse) , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    Alors qu’elles pourraient être une source d’informations historiques de premier ordre en matières linguistique, culturelle et religieuse et qu’elles ont fait l’objet d’une vaste entreprise de catalogage, les prières en ancien et moyen français n’ont été que très peu étudiées et éditées. Pour entrer dans cette masse de plus de six mille textes, souvent brefs, isolés et dispersés entre de très nombreux psautiers, livres d’heures et livres de prières, j’ai choisi de retenir deux sortes de textes parmi les textes relativement longs et aisément reconnaissables que sont les traductions et adaptations en langue française des offices liturgiques : il s’agit des brefs offices le plus souvent nommés Heures de la Croix et Heures du Saint-Esprit ; l’étude portera ainsi sur les versions françaises de deux des pièces maîtresses des livres d’heures. J’espère, par l’histoire de la translatio paraliturgique durant les derniers siècles du Moyen Âge, et par l’édition et l’étude de quelques pièces, apporter des matériaux nouveaux aux histoires de la langue française, de la lecture et de la dévotion.

  • Titre traduit

    The Offices of Devotion in the French Language in the late Middle Ages : an aspect of the translatio paraliturgical between the 13th and 15th centuries


  • Résumé

    While they could be a source of historical information of first order in linguistic, cultural and religious matters and they have been the subject of a vast enterprise of cataloguing, old and middle French prayers were only very little studied and edited. To get into this mass of more than six thousand texts, often brief, isolated and scattered between very many psalters, books of hours and prayer books, I chose to retain two kinds of texts among the relatively long and easily recognizable texts that are translations and adaptations in French of the liturgical offices: it is the brief offices the more often named Hours of the Cross and Hours of the Holy Spirit; the study will thus focus on French versions of two of the books of hours masterpieces. I hope from the history of the paraliturgical translatio during the last centuries of the Middle Ages, and by edition and study of a few parts to bring new materials to the stories of the French language, reading and devotion.