La perception des rythmes quotidiens en Égypte ancienne

par Anne-Claire Gobeil (Salmas)

Thèse de doctorat en Egyptologie

Sous la direction de Annie Forgeau.

Thèses en préparation à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) depuis le 23-10-2003 .


  • Résumé

    Les études qui se sont intéressées au temps dans la culture pharaonique se sont pour la plupart attachées à l’analyse des rythmes récurrents, à caractère religieux. Pourtant, à côté de ce temps cosmique, les sources, textuelles comme iconographiques, permettent d’entrevoir en filigrane un temps des hommes que nous nous proposons d’étudier, en nous restreignant cependant au moment de la journée, unité fondamentale du vécu. Cette thèse poursuit donc un double objectif, induit par le double sens du mot « quotidien » : outre la nuance temporelle qu’il possède, il en vient à caractériser par glissement de sens ce qui a trait à la vie de tous les jours, ce qui est habituel et familier. En raison de son iconicité, l’écriture hiéroglyphique fournit d’emblée des informations sur la perception du temps quotidien, dont le vocabulaire est caractérisé par le disque solaire ; cependant, cette image permet plus largement de conceptualiser la notion abstraite de temps, qui ne possède pas d’équivalent dans la langue. En outre, nous nous sommes attachée à l’aspect quantitatif du temps quotidien, soit son découpage, fondé sur des repères (mouvements du soleil, changements de luminosité, couleurs du ciel et de la terre ou projection des ombres pour les heures) perceptibles pour les uns dans l’étude du lexique, pour les autres dans celle des instruments de mesure. Enfin, nous avons cherché à mettre en évidence l’aspect qualitatif du temps quotidien, soit la manière de vivre la journée et, inévitablement, la nuit, en dressant un bilan-temps de l’homme égyptien et en montrant l’hétérogénéité des pratiques temporelles.


  • Résumé

    The studies which tried to deal with time in the pharaonic civilization were often limited to the analysis of recurring rhythms of religious character. However, aside of this cosmic time, textual as well as iconographical sources allow to get a glimpse at a men’s time which we want to consider here by restricting the subject to the frame of the day, the fundamental unit of the everyday life. This thesis pursues a double objective, led by the double meaning of the word « daily » : besides the undeniable temporal nuance that it possesses, it can also characterize the matters of daily life by a shift in meaning, namely what’s usual and familiar. Regarding its iconicity, the hieroglyphic writing gives direct information on perception of daily time, the vocabulary of which is characterized by the sun disc ; however, this image gives a larger idea of the notion of time for which there is no comparison in the language. Besides, we also tried to take account of the quantitative aspect of the daily time, its divisions, based on benchmarks (movements of the sun, light changing, colours of the sky and the earth or shadow projections for hours) visible for ones through the study of the vocabulary, for others through the study of the measuring instruments. Finally, we tried to underline the qualitative aspect of the daily time, namely the way the day was live and, inevitably, the night, by giving a typical daytime schedule of the Egyptian and by showing the heterogeneity of the daily activities