Cellules Club et susceptibilité respiratoire environnementale

par Charlotte Vernisse

Projet de thèse en Biologie Santé

Sous la direction de Arnaud Bourdin.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Sciences Chimiques et Biologiques pour la Santé (Montpellier ; Ecole Doctorale ; 2015-....) , en partenariat avec Physiologie et Médecine Expérimentale du Coeur et des Muscles (laboratoire) depuis le 01-03-2017 .


  • Résumé

    La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie respiratoire chronique des voies aériennes avec un enjeu de santé publique majeur car elle représente la 4ème cause de décès dans le monde. L'âge, le tabagisme, les pollutions domestiques et industrielles sont les facteurs de risque conduisant à cette pathologie. Actuellement, la BPCO ne possède aucun traitement curatif mais des traitements symptomatiques qui visent le muscle lisse bronchique. Dans la BPCO, les cellules clubs sont déficitaires chez les patients et de ce fait la protéine CCSP qu'elles sécrètent est diminuée. Si les cellules Clubs sont très bien caractérisées dans le modèle murin, chez l'homme la protéine CCSP est le marqueur qui permet de les définir. De plus les cellules CCSP+ semblent avoir plusieurs rôles, certaines un rôle de prolifération et/ou différenciation, d'autres semblent impliquées dans la régulation du système innée, d'autres peuvent aussi avoir un rôle de sécrétion de l'IL33. L'IL33 se fixe via le récepteur ST2 présent à la surface des cellules épithéliales et majoritairement des cellules immunitaires, impliquées dans la synthèse de l'IL5 et I'IL13, cytokine clefs dans l'inflammation. L'IL13 et l'IL33 seraient impliquées dans l'hyperplasie des cellules caliciformes et potentiellement participeraient au cross talk entre l'épithélium et le muscle lisse bronchique. Dans les modèles animaux et cellulaires de BPCO, l'axe IL33-ST2 dans le cross talk épithélium-ILC2 a été montré comme une cible thérapeutique potentielle. Ce projet de recherche a pour but : 1/ la caractérisation de la cellule Club obtenue in vitro et ex vivo 2/ de comprendre l'impact des populations ST2 sur l'épithélium bronchique in vitro 3/ de comprendre le cross talk entre l'épithélium et le muscle lisse bronchique

  • Titre traduit

    Club cells and environnemental airway susceptibility


  • Résumé

    Chronic Obstructive Pulmonary Disease (COPD) is a chronic airway disease representing a major public health challenge as it is the 4th cause of death in the world. Age, smoking, domestic and industrial pollutions are konwn risk. Currently, there is no curative treatment and symptomatic treatments mostly target the bronchial smooth muscle. Club cells are deficient in COPD patients and consequently levels of the specific secreted Club Cell protein are decreased. If Club cells are very well characterized in murine models, they are defined only by the CCSP protein marker in human. In mice, CCSP+ cells appear to have several roles: proliferation and / or differentiation, regulation of the innate immune system, or also in IL33 secretion. IL33 binds to the ST2 receptor present at the surface of epithelial and most of the immune cells involved in IL5 and IL13 production. IL33 and IL13 would be involved in goblet cells hyperplasia and potentially would participate to the cross Talk between airway epithelium and bronchial smooth muscle. In animal and cellular models of COPD, the IL33-ST2 axis involved in the epithelium-ILC2 cross talk has been shown to be a potential therapeutic target. This research project aims to: 1 / Characterize human Club cell obtained in vitro and ex vivo 2 / Understand the impact of ST2 populations on bronchial epithelium in vitro. 3 / Understand cross talk between epithelium and bronchial smooth muscle