L'impact du changement climatique sur le fonctionnement microbien du sol le long des gradients de diversité des arbres dans des forêts Européennes.

par Lauren Gillespie

Projet de thèse en Ecologie fonctionnelle

Sous la direction de Stephan Hättenschwiler et de Nathalie Fromin.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau (Montpellier ; École Doctorale ; 2015-...) , en partenariat avec CEFE - Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (laboratoire) et de Fonctionnement des Ecosystèmes (equipe de recherche) depuis le 16-04-2017 .


  • Résumé

    La thèse fait partie du projet collaboratif « SoilForEUROPE » avec la participation de plusieurs partenaires en France, Allemagne, Belgique, Suède et en Pays-Bas. SoilForEUROPE vise à comprendre la relation entre la diversité des espèces d'arbres et la diversité des organismes du sol, et leurs conséquences pour le fonctionnement des écosystèmes forestiers sous changement climatique à l'échelle Européenne. Le projet repose sur un réseau unique existant de plus de 200 parcelles de forêt établies pendant le projet FunDivEUROPE dans six pays Européens différents. En utilisant l'Ecotron Européen à Montpellier le projet vise aussi à comprendre les mécanismes sous-jacents de la résistance et la résilience du fonctionnement microbien face à des évènements de sècheresse extrême sous conditions contrôlées. La thèse va focaliser principalement sur le fonctionnement microbien du sol (l'activité microbien et les flux de gaz à effet de serre qui en résultent) sur le terrain et à l'Ecotron, mais la thésarde va interagir étroitement avec l'ensemble des membres du consortium sur différents aspects liés aux activités microbiennes (la diversité microbien, la diversité de la faune de sol, le fonctionnement des racines,…).

  • Titre traduit

    Soil microbial functioning under climate change across tree diversity gradients in European forests


  • Résumé

    The PhD position is part of the SoilForEUROPE project including several partners from France, Germany, Belgium, Sweden and The Netherlands. SoilForEUROPE aims at understanding the relationships between tree species diversity and soil diversity, and their consequences for ecosystem functioning across major European forest types under climate change. It builds on an existing unique network of more than 200 forest plots established during the FunDivEUROPE project in six different European countries. Driving mechanisms of ecosystem resistance and resilience to extreme drought will be tested at the CNRS European Ecotron in Montpellier, a world leading controlled environmental facility for ecosystem research. The PhD will primarily focus on soil microbial functioning (microbial activity and trace gas fluxes) both in the field and in the Ecotron, but will closely interact with all members of the consortium on related aspects (microbial diversity, soil fauna diversity, root functioning,...). Supervisors are Stephan Hättenschwiler, Alex Milcu, and Nathalie Fromin.