WOMEN ON BOARDS AND EARNINGS MANAGEMENT? AN EMPIRICAL FROM VIETNAMESE LISTED COMPANIES

par Phuong thuy Vuong

Projet de thèse en Sciences de Gestion

Sous la direction de Isabelle Girerd-potin georges et de Nathalie Gonthier besacier.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Sciences de gestion , en partenariat avec Centre d'Etudes et de Recherches appliquées à la gestion (laboratoire) depuis le 15-04-2017 .


  • Résumé

    Les réclamations selon lesquelles les entreprises ayant des administrateurs ont une meilleure performance financière et créent de la valeur sont abondantes dans la presse commerciale. Il est limité que la participation des femmes au conseil d'administration entraîne une augmentation de la valeur pour les actionnaires. Certaines études trouvent des preuves solides selon lesquelles avoir des femmes sur le tableau influence positivement la valeur et la performance de l'entreprise, tandis que d'autres études estiment qu'elle réduit la valeur de l'entreprise. Cette étude cherche à éclairer le sujet. Contrairement aux recherches antérieures qui ont porté sur le lien direct entre les femmes au sein du conseil et la valeur de l'entreprise, l'étude propose qu'il y ait des liens indirects. L'argument de l'étude est que les effets indirects de la présence de femmes à bord peuvent se faire par une meilleure performance financière, mais aussi par des améliorations dans d'autres aspects de l'entreprise, qui sont pertinentes pour la valeur de l'entreprise. Pour estimer les effets directs et indirects, l'étude applique un modèle d'équation simultané à un échantillon de grandes entreprises d'Asie du Sud-Est. L'étude espère que les résultats sont importants pour les décideurs politiques dans les organismes de réglementation qui s'attaquent à l'introduction de quotas obligatoires pour les femmes dans les conseils scolaires.

  • Titre traduit

    WOMEN ON BOARDS AND EARNINGS MANAGEMENT? AN EMPIRICAL FROM VIETNAMESE LISTED COMPANIES


  • Résumé

    Claims that firms with female directors have better financial performance and create value are abundant in the business press. There is limited that women's participation on the board leads to increased shareholder value. Some studies find supportive evidence that having women on the board positively influences firm value and performance, while other studies find that it reduces firm value. This study seeks to shed light on the topic. Differently from earlier research that has focused on the direct link between women on the board and firm value, the study proposes that there may be indirect links. The study argument is that the indirect effects of the presence of women on board can occur through better financial performance but also through improvements in other aspects of the business, which are relevant for firm value. To estimate the direct and indirect effects, the study applies a simultaneous equation model to a sample of large South-East Asian firms. The study hopes that the findings are important for policymakers in regulators addressing the introduction of mandatory quotas for women on boards.