Activités robotiques à l’école primaire et apprentissage de concepts informatiques. Quelle place du scénario pédagogique ?

par Michel Spach

Projet de thèse en Sciences de l'education

Sous la direction de Georges-louis Baron.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de 180 sciences humaines et sociales : cultures, individus, sociétés , en partenariat avec Éducation et apprentissages (equipe de recherche) depuis le 14-10-2015 .


  • Résumé

    Nous étudions de quelle manière des enseignants, non experts en informatique, conçoivent et mettent en œuvre des scénarios impliquant des robots pédagogiques de sol tels que Bee-Bot et Thymio dans des classes de l’école primaire. Ces robots font partie d’une offre en renouvellement dans le domaine de la robotique pédagogique et nous en analysons les fonctionnalités dans le but d’identifier ce qui les distingue des premiers robots de sol apparus dans les années 1980. Nous cherchons à comprendre l’apport des aides outillées que les enseignants mettent à disposition des élèves, dans les différentes étapes de l’apprentissage. Nous tentons de préciser comment ces enseignants parviennent à didactiser ces objets de connaissances auxquels ils n’ont jamais été confrontés. Nous analysons la manière dont ils s’emparent de la pensée informatique en acte. L’activité des élèves est analysée en vue de comprendre de quelle manière l’apprentissage de concepts en informatique émerge de ces activités. La question des apprentissages des concepts et méthodes en informatique par le biais de la robotique est donc centrale. Nous nous intéressons aux connaissances et savoir-faire en jeu (lecture, représentation spatiale, démarche scientifique) que les élèves transfèrent, dans le cadre de ces activités. La gestion des erreurs constitue un marqueur important de cet apprentissage.