Handicap et vulnérabilités sociales et sexuelles en contexte urbain africain : le cas de la ville de Yaoundé au Cameroun

par Charles Moute nyokon

Projet de thèse en Sociologie, demographie

Sous la direction de Annabel Desgrées du loû.

Thèses en préparation à l'Université de Paris (2019-....) , dans le cadre de 624 - SCIENCES DES SOCIETES , en partenariat avec UMR_D 196 Centre population et développement (CEPED) (equipe de recherche) depuis le 17-10-2016 .


  • Résumé

    Une grande partie du milliard de personnes handicapées dans le monde vivent dans des pays à revenus faible ou intermédiaire, où elles connaissent des conditions de vie difficiles et elles peinent à avoir une pleine participation sociale. Ces dernières années, une littérature a émergé sur leur situation dans ces contextes, avec un accent important mis sur le lien entre pauvreté et handicap. Cependant, peu de ces études ont adopté une perspective portant sur les parcours de vie pour examiner l'expérience sociale des personnes handicapées dans les pays à ressources limitées. Cette recherche doctorale vise à combler ce vide et à améliorer notre compréhension des mécanismes sociaux de construction des vulnérabilités sociales et sexuelles des personnes handicapées en milieu urbain africain. Pour ce faire, les données quantitatives, biographiques et transversales, de l'enquête HandiVIH (ANRS 12302) ont été mobilisées. La recherche est articulée autour de trois axes. Le premier axe évalue l'impact du handicap apparu dans l'enfance sur la survenue des marqueurs sociaux du passage à l'âge adulte. Les résultats montrent que les personnes handicapées accèdent au statut d'adulte beaucoup plus tard que leurs pairs non handicapés et dans des conditions de vie plus précaires. Le second axe s'intéresse aux effets du handicap et du genre sur les parcours de vie des individus entre 10 et 24 ans. Dans la sphère familiale, le handicap est moins structurant que le genre, tandis que dans la sphère professionnelle, il masque les effets associés au genre. Le troisième axe examine les effets du handicap dans la sphère sexuelle et reproductive. Chez les hommes, le risque d’une violence sexuelle est fortement associé à la présence de limitations d’activité. Chez les femmes, il est associé à la situation de confiage dans l’enfance et aux restrictions de participation sociale. Dans les trois axes, on observe que la vulnérabilité des personnes handicapées se construit tout au long de leur vie dans les interactions entre d’une part les spécificités du handicap et d’autre part les facteurs environnementaux et les facteurs personnels. En milieu urbain africain, cette vulnérabilité apparaît être le résultat d’un processus dynamique dans le temps de désavantages socioéconomiques, affectant différentes sphères de vie (professionnelle, familiale, et sexuelle) et à différents niveaux de vie (individuel et communautaire). Pour atteindre l'objectif d'égalité des chances tel qu'il est envisagé dans les objectifs de développement durable, il est nécessaire de mettre en place des programmes multisectoriels d’autonomisation de la personne handicapée prenant en compte les spécificités du handicap, les relations entre les différents domaines de la vie et leur dynamique au cours du temps, mais également l’intersectionnalité entre handicap et genre.

  • Titre traduit

    Disability and social and sexual vulnerabilities in an African urban context : the case of the city of Yaoundé in Cameroon


  • Résumé

    Many of the one billion people with disabilities live in low- or middle-income countries, where they experience challenging living conditions and struggle to achieve full social participation. In recent years, a literature has emerged on their situation in these contexts, with an important emphasis on the link between poverty and disability. However, few studies have adopted a life course perspective to examine the social experience of people with disabilities in limited resource countries. This doctoral research aims to fill this gap and to improve our understanding of the social mechanisms involved in the construction of the social and sexual vulnerabilities of people with disabilities in the African urban areas. To do this, quantitative, biographical and cross-sectional data from the HandiHIV survey (ANRS 12302) was used. The research is articulated around three axes. The first axis focuses on the impact of childhood disability on the occurrence of the social markers of the transition to adulthood. Our results show that people with disabilities reach adulthood much later than their non-disabled peers with more precarious living conditions. The second axis looks at the effects of disability and gender on the life course of individuals between 10 and 24 years. In the family domain, disability is less structuring than gender, while in the professional domain it masks the effects associated with gender. The third axis examines the effects of disability in the sexual and reproductive sphere. For men, the risk of sexual violence is strongly associated with the presence of activity limitations. For women, it is associated with the situation of foster care in childhood and with the restrictions in social participation. In all three axes, we observe that people with disabilities’ vulnerability over their life course is shaped by the interaction between the specific characteristics of their disabilities on the one hand and environmental and personal factors on the other. In urban Africa, this vulnerability appears to be the result of a dynamic process of socio-economic disadvantages over time affecting different domains of life (professional, family and sexual) and at different levels of life (individual and community). To achieve the goal of equal opportunities as envisaged in the Sustainable Development Goals, multisectoral disability empowerment programs are needed that take into account the specific needs of people with disabilities, the relationships between their different life domains and how they change with time as well as the intersection between disability and gender.