Handicap et vulnérabilités sociales et sexuelles en contexte urbain africain : le cas de la ville de Yaoundé au Cameroun

par Charles Moute nyokon

Projet de thèse en Démographie


Sous la direction de Annabel Desgrées du loû.

Thèses en préparation à l'Université de Paris (2019-....) , dans le cadre de 180 sciences humaines et sociales : cultures, individus, sociétés , en partenariat avec Centre Population et Développement (equipe de recherche) depuis le 17-10-2016 .


  • Résumé

    La réponse à l’épidémie du VIH/Sida repose sur l’identification des populations clés ou vulnérables afin de mettre en place des interventions ciblées dans leur direction. Les personnes handicapées (PH) représentent environ 15% de la population mondiale et 80% d’entre elles vivent dans les pays à ressources limitées. Alors que les PH ont longtemps été exclues de toute discussion sur leur possible inclusion comme population clé et ont peu retenu l’attention des programmes de lutte contre le SIDA, il existe maintenant un faisceau d’éléments suggérant qu’elles sont exposées à un risque élevé d’infection par le VIH. L’étude HandiVIH (ANRS 12302) a permis de confirmer cela en mettant en évidence un excès de risque significatif d’infection par le VIH chez les adultes handicapés par rapport à ceux non handicapés vivant à Yaoundé, Cameroun. Cette étude a également permis de collecter des données pour analyser cette vulnérabilité. Le projet de thèse présenté ici s’inscrit dans le cadre du projet HandiVIH et vise, à travers une approche axée sur l’analyse des parcours de vie, à améliorer notre compréhension de la situation des personnes handicapées en Afrique sub-saharienne par rapport à la survenue des risques sexuel et reproductif que sont : l’infection par le VIH, les grossesses non désirées et la survenue de violences sexuelles. L’étude HandiVIH (ANRS 12302) a été conduite à Yaoundé, Cameroun d’octobre 2014 à novembre 2015 et a permis de collecter des données sur les parcours de vie, les connaissances, le statut socio-économique et sur la survenue d’éventuelles violences de 807 personnes handicapées et 807 témoins ainsi que sur leur statut VIH. L’analyse de ces données ainsi recueillies permettra de dégager des typologies de trajectoires de vie familiale et professionnelle. Dans un second temps, l’association entre ces trajectoires, le handicap et la survenue des risques sexuels et reproductifs sera analysée au moyen de la modélisation statistique. Une attention particulière sera portée à la causalité des associations observées. Cette recherche devrait permettre d’identifier les trajectoires de vie familiale et professionnelle typiquement empruntées par les personnes handicapées, de documenter la place du handicap dans leur dynamique et, d’améliorer ou d’adapter la conception et l’élaboration d’interventions en santé sexuelle et reproductive prenant en compte la spécificité des PH.

  • Titre traduit

    Disability and social and sexual vulnerabilities in the African urban context : the case of the city of Yaoundé in Cameroon


  • Résumé

    The response to the HIV/AIDS epidemic relies on identifying key or vulnerable populations in order to implement targeted interventions towards them. People with disabilities (PWD) represent about 15% of the world's population and 80% of them live in resource-limited countries. While PWD have long been excluded from any discussion of their possible inclusion as a key population and have received little attention from AIDS programmes, there is now a body of evidence suggesting that they are at high risk of HIV infection. The HandiVIH study (ANRS 12302) confirmed this by showing a significant excess risk of HIV infection among adults with disabilities compared to those without disabilities living in Yaoundé, Cameroon. This study also collected data to analyse this vulnerability. The thesis project presented here is part of the HandiVIH project and aims, through a life-course analysis approach, to improve our understanding of the situation of people with disabilities in sub-Saharan Africa in relation to the occurrence of sexual and reproductive risks such as HIV infection, unwanted pregnancies and the occurrence of sexual violence. The HandiVIH study (ANRS 12302) was conducted in Yaoundé, Cameroon from October 2014 to November 2015 and collected data on the life courses, knowledge, socio-economic status and on the occurrence of possible violence of 807 persons with disabilities and 807 witnesses as well as their HIV status. The analysis of these data thus collected will make it possible to identify typologies of family and professional life trajectories. Secondly, the association between these trajectories, disability and the occurrence of sexual and reproductive risks will be analysed using statistical modelling. Particular attention will be paid to the causality of the observed associations. This research should make it possible to identify the family and professional life trajectories typically followed by people with disabilities, to document the place of disability in their dynamics and to improve or adapt the design and development of sexual and reproductive health interventions taking into account the specificity of PWD.