Conception universelle pour une signalétique intituive et accessible à tous

par Andrea Boisadan

Thèse de doctorat en Ergonomie

Sous la direction de Stephanie Buisine.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Cognition, comportements, conduites humaines .


  • Résumé

    Cette thèse a été réalisée dans le cadre d'un contrat CIFRE au sein de la société Tactile Studio, agence de design spécialisée dans la conception de plans d'orientation et stations pédagogiques pour les musées et les établissements recevant du public (ERP). L'entreprise développe depuis ses origines une approche de conception universelle, de sorte à proposer des produits accessibles à tous, et en particulier aux publics atteints de déficience visuelle. L'objectif de la thèse est d'une part, d'apporter une validation scientifique à ces pratiques et d'autre part, de capitaliser sur les connaissances et savoir-faire de l'équipe. L'analyse de la littérature et des produits du marché amène à un triple constat : 1) la conception universelle est parfois perçue comme difficile d'application, voire utopique ; 2) les industriels se la représentent comme centrée uniquement sur les personnes en situation de handicap et donc potentiellement non rentable ; 3) bien que la littérature avance que les produits universels augmentent aussi la performance des publics valides, cela n'a pas été démontré. Pour contribuer à démonter l'applicabilité de la conception universelle et sa capacité à apporter des bénéfices pour le grand public en termes d'intuitivité, de performance et d'expérience utilisateur, nous avons formalisé un modèle théorique d'innovation appelé « l'utilisateur extraordinaire » et mené trois expérimentations appliquées aux produits de Tactile Studio. La première expérimentation a porté sur le plan d'orientation du Musée de l'Homme à Paris, conçu initialement pour répondre aux besoins des personnes non- et malvoyantes. Afin d'analyser l'impact de ce plan 3D sur la construction de la représentation mentale de l'espace pour les visiteurs du musée, nous avons comparé son utilisation avec un plan d'orientation 2D classique. 41 visiteurs valides ont participé. Les résultats montrent que la mémorisation des détails est meilleure en 2D mais que l'identification d'itinéraires et la représentation des espaces sont meilleures avec le plan 3D. La seconde expérimentation est constituée d'une série d'études ayant impliqué en tout 427 participants (adultes et enfants, avec et sans déficience visuelle), afin de concevoir une gamme de pictogrammes visuotactiles universels. La démarche s'est appuyée sur : 1) l'évaluation, auprès d'adultes et d'enfants sans déficience visuelle, d'une base de pictogrammes conçus pour les personnes aveugles ; 2) une étude complémentaire sur l'influence de la couleur sur l'interprétation de certains pictogrammes visuels et 3) des ateliers de créativité avec des adultes sans déficience visuelle, des enfants sans déficience visuelle et des adultes non- et malvoyants. La dernière expérimentation a porté sur la conception et validation d'un outil de mesure de l'intuitivité, dimension fondamentale en conception universelle. L'utilisation d'une échelle existante (INTUI) appliquée à nos produits (ex : plan d'orientation de La Villette), s'est avérée inadaptée, en particulier pour les enfants. Nous avons reconçu l'outil pour qu'il soit adapté aux capacités d'enfants de 6 ans puis nous l'avons évalué auprès de 30 enfants et 28 adultes avec des produits numériques et non numériques. L'ensemble des travaux a abouti à des contributions de différents ordres : une contribution scientifique avec la formalisation d'un modèle théorique, des contributions méthodologiques avec des démarches et des outils pour la mise en oeuvre de la conception universelle et des contributions pratiques avec la participation à de nombreux projets de conception de produits universels et la rédaction d'un Livre Blanc sur la conception de plans d'orientation pour tous.

  • Titre traduit

    Universal design of intuitive and accessible signage for all


  • Résumé

    This thesis was carried out as part of a CIFRE contract within Tactile Studio, a design agency specialized in the design of orientation maps and educational stations for museums and public institutions. Since 2009, the company has been developing a universal design approach to offer products that are accessible to everyone, especially visually impaired audiences. The aim of the thesis is, on the one hand, to provide a scientific validation of these practices and, on the other hand, to capitalize on the knowledge and know-how of the team. The analysis of literature and market products leads to a three-fold conclusion: 1) universal design is sometimes perceived as difficult to implement, even utopian; 2) the industry sees it as centered only on people with disabilities and therefore potentially unprofitable; 3) although the literature suggests that universal products also increase the performance of valid publics, this has not been demonstrated. We formalized a theoretical model of innovation called "the extraordinary user" and conducted three experiments applied to the products of Tactile Studio to demonstrate the applicability of universal design and its ability to benefit to the general public in terms of intuitiveness, performance and user experience. The first experiment focused on the orientation map of the Musée de l'Homme in Paris, initially designed to meet the needs of blind and visually impaired people. In order to analyze the impact of this 3D map on the construction of mental representation of space for museum visitors, we compared its use with a classic 2D orientation map. 41 valid visitors participated. The results show that memorization of the details is better in 2D but identification of routes and representation of spaces are better with the 3D map. The second experiment consisted of a series of studies which involved a total of 427 participants (adults and children, with and without visual impairment), in order to design a range of universal visuotactile pictograms. The approach was based on: 1) the evaluation of a corpus of pictograms designed for the blinds with adults and children without visual impairment; 2) a complementary study on the influence of color on the interpretation of some visual pictograms; and 3) creativity workshops with sighted adults, sighted children, blind and visually impaired adults. The last experiment focused on the design and validation of a tool for measuring intuitiveness, a fundamental dimension in universal design. The use of an existing scale (INTUI) applied to our products (e.g., La Villette orientation map) had proven unsuitable, especially for children. We redesigned the tool to match the abilities of 6-year old children and evaluated it with 30 children and 28 adults with digital and non-digital products. The whole thesis work brought about contributions of different kinds: a scientific contribution with the formalization of a theoretical model, methodological contributions with approaches and tools for the implementation of universal design, and practical contributions with the participation in many universal product design projects and the writing of a White Paper on the design of orientation maps for all.