Anthropologie rituelle autour de la maladie et la mort en territoire vaudou (Plateau d'Abomey, Bénin)

par Virginie Tourreil

Projet de thèse en Anthropologie médicale

Sous la direction de Philippe Charlier et de Manuel Gutierrez.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de 262 sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion , en partenariat avec Ethique Politique et Santé (equipe de recherche) depuis le 07-11-2016 .


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est d’étudier et d’analyser d’un point de vue anthropo-ethnologique les pratiques vaudou concernant la maladie et la mort. Ce travail s'appuie sur des recherches bibliographiques (récits de voyageurs, de colons, de missionnaires, d’ethnographes, et d’adeptes de cette religion) et sur des traces matérielles (travail de terrain, y compris sur artefacts anciens). De nombreuses recherches ethnographiques ont été réalisées sur le vaudou béninois datant généralement du XIXème et du début du XXème siècle. On cherchera à analyser ces études afin d’en connaitre l’objectivité et la pertinence des informations. On cherchera également à comprendre comment ces pratiques régissent, encore actuellement, la mort des vaudouisants, qu’il s’agisse d’un cadre privé ou public (notamment politique). On tentera de répondre à des questions générales (de quand datent les pratiques rituelles ? pourquoi doivent-elles être accomplies ? comment ont-elles vu le jour ?) et précises (ex: que signifie le mur composé du sang de 41 victimes présents dans un des tombeaux royaux d’Abomey ? pourquoi l’emplacement précis des sépultures des rois et de leur progéniture demeure-t-il caché ?). Pour cela on effectuera une étude complète sur l’interférence entre le vaudou, la mort et le deuil (réaction et soin face à la maladie, à l’agonie, gestion de la mort, du deuil, des hommages post-mortem aux défunts et aux ancêtres, etc.). On s’intéressera également à la mort « provoquée » (meurtres dirigés, sacrifices, etc.) et à sa gestion (objectifs, procédés, conséquences et justifcations éventuelles d’un point de vue religieux, etc.). On élargira notre champ de recherches en replaçant les Palais royaux d’Abomey au milieu de cette religion polythéiste, mais également en analysant la place du vaudou face aux autres religions présentes localement (christianisme catholique et protestant, islam) : difficultés d’insertion ? syncrétisme ?, etc. Il est également question de traiter un volet médical notamment avec l’étude de la perception de la maladie par les vaudouisant et les soins pratiqués pour en venir à bout. Une étude d’anthropologie médicale est également mit en place afin d’analyser les habitudes de soins sur le plateau d’Abomey au travers un échantillon de la population. Nous étudierons également la cohabitation entre médecine traditionnelle et médecine moderne dans zone géographique. Durant ces trois années, on se rendra sur place afin de collecter des récits locaux, assisté à des cérémonies religieuses qui seront retranscrites par écrit et analysées.

  • Titre traduit

    Ritual Anthropology around disease and Death in Voodoo Territory (Abomey Plateau, Benin)


  • Résumé

    The aim of this thesis is to study and analyze from an anthropo-ethnological point of view the voodoo practices concerning illness and death. This work is based on bibliographical research (stories of travelers, colonists, missionaries, ethnographers, and followers of this religion) and on material traces (field work, including ancient artifacts). Numerous ethnographic studies have been carried out on Beninese voodoo, generally dating from the nineteenth and the beginning of the twentieth century. We will try to analyze these studies in order to know the objectivity and relevance of the information. It will also seek to understand how these practices still govern the death of voodooers, be it a private or public (especially political). We will attempt to answer general questions (when did the ritual practices date, why should they be accomplished, how did they come about?) And precise (eg what does the wall made of the blood of 41 victims present in a the royal tombs of Abomey, why does the exact location of the burials of kings and their offspring remain hidden?). For this we will carry out a complete study on the interference between voodoo, death and mourning (reaction and care in the face of illness, agony, management of death, mourning, post-mortem tributes to the dead and ancestors, etc.). It will also focus on the "induced" death (directed killings, sacrifices, etc.) and its management (objectives, processes, consequences and possible justifications from a religious point of view, etc.). We will broaden our field of research by placing the Royal Palaces of Abomey in the midst of this polytheistic religion, but also by analyzing the place of voodoo vis-à-vis other religions present locally (Catholic and Protestant Christianity, Islam): integration difficulties? syncretism?, etc. It is also a question of treating a medical component, particularly with the study of the perception of the disease by voodooers and the care taken to overcome it. A medical anthropology study is also set up to analyze the care habits on the Abomey plateau through a sample of the population. We will also study the coexistence between traditional medicine and modern medicine in geographical area. During these three years, we will go on site to collect local stories, attended religious ceremonies that will be transcribed in writing and analyzed. Mots-clefs : voodoo, ritual, disease, death