Développement du contrôle inhibiteur de stratégies heuristiques-non pertinentes : le cas des erreurs de confusion des lettres réversibles b, d, p, et q

par Emmanuel Ahr

Projet de thèse en Psychologie


Sous la direction de Gregoire Borst et de Olivier Houde.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de 261 cognition, comportements, conduites humaines , en partenariat avec Laboratoire de Psychologie du Développement et de l'Education de l'enfant (laboratoire) depuis le 11-09-2014 .


  • Résumé

    Tous les enfants entre quatre et sept ans sont susceptibles de commettre des erreurs de confusion de caractères réversibles, dont le correspondant en miroir correspond à un autre caractère du système d’écriture (par exemple, b, d, p, et q dans l’alphabet latin). Ces erreurs sont le produit de la généralisation en miroir, une propriété du système visuel qui nous permet initialement de reconnaître un visage, un animal, un objet indépendamment de son orientation latérale. Elle s’applique automatiquement (elle est dite heuristique) lors de la lecture et de l’écriture. Pour apprendre à lire et à écrire, nous mobilisons en effet une partie des réseaux de neurones initialement dévolus au traitement visuel des visages, des animaux, et des objets, grâce à un processus de plasticité cérébrale nommé recyclage neuronal. La lecture et l’écriture héritent alors de la propriété de généralisation en miroir, bien qu’elle soit non-pertinente pour la reconnaissance des lettres réversibles b, d, p, et q. Vers sept ans, la fréquence des erreurs de confusion des lettres réversibles chute brusquement. Le principal objectif de cette thèse est de tester l’hypothèse selon laquelle la généralisation en miroir n’est pas entièrement « désapprise » comme précédemment suggéré, mais activement puis automatiquement inhibée. Pour cela, nous avons conçu des paradigmes d’amorçage négatif que nous avons proposés à des adultes lettrés et à des enfants d’école primaire dans quatre études empiriques. Une cinquième étude, théorique, propose une nouvelle loi des apprentissages d’objets culturels récents (langage écrit, mathématiques) sur la base du double processus de « recyclage neuronal + contrôle inhibiteur ».

  • Titre traduit

    Development of the inhibitory control of irrelevant heuristic strategies. : the case of reversible letters b, d, p, and q confusions


  • Résumé

    Every child aged four to seven is likely to commit confusion errors on reversible characters, whose mirror-image counterpart is another character in the writing system (for instance, b, d, p, and q in the Latin alphabet). These errors are produced by the mirror generalization process, a property of the visual system that initially allows us to recognize a face, an animal, or an object independently of the perceived profile. It automatically applies (it is said to be heuristic) to reading and writing. We actually mobilize part of the neuronal networks initially allotted to the visual processing of faces, animals, and objects for learning to read and write, thanks to a process of brain plasticity called neuronal recycling. Thus, reading and writing inherits the mirror generalization property, although it is irrelevant for the recognition of reversible letters b, d, p, and q. Around seven years of age, the frequency of errors of reversible letters confusions suddenly drops. The main objective of the present thesis is to test the hypothesis that the mirror generalization process is not entirely “unlearned” as hypothesized by previous studies but rather actively then automatically inhibited. To this aim, we designed negative priming paradigms that we proposed to literate adults and primary school children in four empirical studies. A fifth study, more theoretical, proposes a new law of learning recent cultural objects (written language, mathematics), based on the dual process of “neuronal recycling + inhibitory control”.