La gestion, l'utilisation, la consommation et les représentations de l'eau en Chine

par Jingjing Ma

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Dominique Desjeux.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences humaines et sociales, cultures, individus, sociétés (Paris) .


  • Résumé

    Nous analysons cette thèse au travers de quatre grandes échelles d'observation : macrosociale, mésosociale, microsociale et micro-individuel. Dans le premier temps, pour comprendre le contexte de la gestion et l'utilisation de l'eau potable, nous allons présenter d'abord le contexte environnemental pour rappeler l'importance géopolitique par rapport à l'eau au niveau internationale, montrer progressivement le développement du pays accompagnant « une crise de l'eau » au niveau national, et au niveau régional notre exemple de Guangzhou, ainsi que les solutions et les conflits de cette crise dans une échelle macrosociale. « La maîtrise de l'eau » en quantité et en qualité est toujours un enjeu particulièrement important au niveau national et international. En second, nous allons montrer une évolution de la qualité et de la gestion de l'eau courante à Guangzhou. Dans cette partie, nous allons rappeler d'abord la cause principale d'une pollution importante nuisant à la qualité de l'eau courante à cause d'un développement d'urbanisation très rapide, pour comprendre comment l'eau courante est devenue non potable. Dans l'échelle d'observation mésosociale, nous pouvons observer les réactions et les coopérations des différents secteurs publics et privées autour de la production et de la distribution de l'eau courante. Dans la troisième partie, nous allons mobiliser notre perspective à l'échelle d'observation microsociale. Ici nous nous intéresserons particulièrement à l'usage de l'eau dans la vie quotidienne chez les individus, notamment dans le cadre de l'alimentation. Nous allons présenter d'abord une évolution et une diversité de l'eau dans la famille chinoise citadine contemporaine, de manière plus ancienne comme l'eau des puits vers plusieurs types d'eau commerciale. En face des choix, comment les individus expertisent et choisissent leur(s) eau(x) ? Comment les individus utilisent et transforment les sens de l'eau dans l'espace domestique ? Ensuite, nous analyserons les occasions de consommation et les représentations des eaux potables (l'eau courante, ainsi que des autres eaux sans goût ou avec du goût (des boissons non alcoolisées) dans les familles chinoises dans quatre grandes villes (Beijing, Shanghai, Guangzhou et Chengdu) en Chine à l'échelle d'observation microsociale et micro-individuel. C'est dans cette partie que nous voyons les différentes pratiques entre les chinois les plus traditionnels qui pratiquent la philosophie chinoise du qi, du yin et du yang dans la consommation des eaux dans leur vie quotidienne et les chinois plus modernes qui ne pratiquent pas du tout la tradition, ou bien entre les deux. C'est aussi dans cette partie, où nous voyons le lien interrelationnel dans la société chinoise au travers de la consommation des eaux. A la fin, nous avons travaillé sur le goût, surtout le sucré dans les boissons non alcoolisées en montrant les occasions, les pratiques et les représentations et la gestion du corps par rapport au sucre et au sucré.

  • Titre traduit

    The management, usage, consumption, and representation of water in China


  • Résumé

    We will analyze this topic based on four major scales of observation: macrosocial, mesosocial, microsocial and micro individual. Firstly, in order to understand the context of drinking-water usage and management, we will present the environmental context and the geopolitical importance of water at the international level. We will then demonstrate China's development following a "water crisis" at the national level. Finally, we will present the regional-level example of Guangzhou, along with the solutions to and conflicts within this crisis on a macrosocial scale. "Water management", in terms of quantity and quality, continues to be a particularly important issue on the national and international stage. Secondly, we will examine the changes in the quality and management of running water in Guangzhou. In this second section, we will first show that running water in the region has become undrinkable due to severe pollution stemming from rapid urbanization. On a mesosocial level, we can observe the reactions of and cooperation between various segments of the public and private sector with respect to the production and distribution of running water. In the third section, we will examine the issue on the microsocial scale. Here, we will be focusing on water usage in individuals' daily lives, especially in the context of food and eating habits. We will first describe the changing role and diversity of water usage in the modern urban Chinese household, from historic usage of well-water to various types of commercially produced water. How do individuals select their preferred water source(s) based on the available options? How do they use and transform the meaning of water within the domestic realm? Next, we will analyze the forms of consumption and the representations of drinking water (including running water as well as other types of non-alcoholic water beverages, both flavored and unflavored) within Chinese households in four major Chinese cities: Beijing, Shanghai, Guangzhou, and Chengdu on the microsocial scale and micro individual. In this section, we outline the differences between the habits of more traditional Chinese, adherents of the Chinese philosophy of qi, yin, and yang, and those of more modern, non-traditional Chinese, as well as those in between the two extremes. This section also explores the relationships inherent in Chinese society though the lens of water consumption. Lastly, we address the issue of flavor, especially sugar in non-alcoholic drinks, by outlining the forms, practices, representations, and management of the body in relation to sugar and sweet drinks.