Spécificité régionale du phénotype des ostéoblastes. Implication des protéines matricielles amélogénines et énaméline.

par Guilhem Lignon

Thèse de doctorat en Physiopathologie cellulaire et moleculaire

Sous la direction de Ariane Berdal.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de 562 Bio Sorbonne Paris Cité , en partenariat avec Centre de Recherche des Cordeliers (equipe de recherche) depuis le 30-09-2013 .


  • Pas de résumé en français disponible.


  • Pas de résumé disponible.