Radicalités politiques et crise économique. Expliquer le (non)succès électoral de la gauche radicale et de la droite radicale en Europe

par Chloé Alexandre

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Frederic Gonthier.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale sciences de l'homme, du politique et du territoire (Grenoble) , en partenariat avec Politiques publiques, ACtions politiques, TerritoirEs (laboratoire) et de Sciences Po Recherche (equipe de recherche) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    La question de la radicalité connait un regain d’intérêt scientifique, et nous proposons dans ce cadre de nous attacher à comprendre les raisons de la progression électorale différentielle de la gauche radicale et de la droite radicale en Europe. Sur la base de la littérature existante, nous formulons les hypothèses que les résultats de l’une et l’autre famille ne sont pas liés entre eux, ni spécialement dûs aux caractéristiques du pays ou à l’impact de la crise économique. Plutôt notre hypothèse principale est que les différences de succès électoraux des deux offres radicales sont dues à la façon dont ils arrivent à attirer les électeurs en produisant un récit cohérent qui aide à la constitution d’un clivage leur offrant un potentiel électoral spécifique. Notamment, ce récit serait produit à l’attention de différents segments de l’électorat avec des priorités différentes (autorité et identité pour la droite radicale, et l’antilibéralisme à la gauche radicale), mais répondant tous les deux à la crise plus ancienne, aujourd’hui accentuée, de la légitimité des élites politiques. Cette recherche a un intérêt sur le plan empirique, qui est d’éclairer les récents évènements électoraux des pays européens, mais aussi sur le plan théorique puisqu’elle questionne les liens entre cultures politiques des électorats, systèmes partisans nationaux et opportunités électorales pour les forces politiques extrêmes. Elle produit aussi des éléments pour débattre des similarités et différences de la gauche radicale et de la droite radicale.

  • Titre traduit

    Political Radicalism and Economic Crisis. Explaining the Differentiel Electoral Progress of the Radical Left and the Radical Right in Contemporary Europe


  • Résumé

    The issue of radicalism in the political life is a current topic of scientific interest, and we propose in this framework to understand the reasons for the differential electoral progress of the radical left and the radical right in Europe. Based on existing literature, we make the assumptions that the results of one or the other political family are not related, or especially due to the characteristics of the country or the impact of the economic crisis. Rather our main hypothesis is that differences in electoral success of two radical families are due to the way they succeed in attracting voters by producing a coherent narrative that helps the formation of a cleavage wihtin a specific electoral potential. In particular, this narrative would have happened to the attention of different segments of the electorate with different priorities (identity and authority for the radical right, anti-liberalism and the radical left), but responding both to the long crisis of the legitimacy of the political elites which is accentuated today with the economic crisis. This research has an empirical interest that is to enlighten the recent electoral events in European countries, but also a theoritical interest because it questions the links between political cultures of electorates, national party systems and electoral opportunities for radical political families. It also produces materials to discuss similarities and differences between the radical left and the radical right