Modélisation numérique poro-élastoplastique de l'érosion interne dans un sol et de ses conséquences sur le comportement mécanique du sol

par Alaa Kodieh

Projet de thèse en Génie civil

Sous la direction de Didier Marot.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de SPI - Sciences Pour l’Ingénieur (Nantes) depuis le 01-02-2017 .


  • Résumé

    La thèse a pour objectif de proposer un modèle poro-élastoplastique pour modéliser l'érosion interne (et plus particulièrement la suffusion) dans les sols et ses conséquences mécanique. En effet, l'érosion interne est l'une des principales causes d'instabilités dans les ouvrages hydrauliques en terre (digues, canaux, levées, barrages) et leurs fondations. Le développement de la suffusion peut modifier au cours du temps la porosité et la perméabilité des sols et donc ses propriétés hydrauliques et mécaniques. Dans ce contexte, la stratégie scientifique de la thèse s'articule en 3 étapes: (1) Construire un modèle poroélastique capable de représenter la suffusion. Ce modèle sera basé sur la théorie des mélanges et sera conçu pour être implémenté dans un code éléments finis existant (langage Fortran). Ce modèle sera comparé à plusieurs essais expérimentaux (réalisés par d'autres membres de l'équipe de recherche). Cette étape vise les conséquences de l'érosion interne sur le comportement mécanique, dans le domaine élastique. (2) Construire un modèle poro-élastoplastique capable de représenter la suffusion à partir d'autres modèles élastoplastique existant dans la littérature. Intégrer ce nouveau modèle dans le code Fortran. (3) Tester ce nouveau modèle poro-élastoplastique avec plusieurs essais expérimentaux (réalisés par d'autres membres de l'équipe de recherche). Cette étape vise les conséquences de l'érosion interne sur le comportement mécanique, dans l'ensemble du domaine élastoplastique.


  • Pas de résumé disponible.