Elaborer l'unique à partir du même

par Jean-francois Leroy

Projet de thèse en SACRe, arts visuels

Sous la direction de Guitemie Maldonado et de Jacques Julien.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Ecole transdisciplinaire Lettres - Sciences , en partenariat avec Sciences, Arts, Création, Recherche (laboratoire) et de École Nationale Supérieure des Beaux-Arts (Paris) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    L'expérience de l'atelier est à voir comme le démembrement d'une pratique quotidienne d'un espace. Les gestes comme les formes sont tous issus d'une expérimentation en terme de logique de matérialité de l'objet. C'est à dire qu'il n'y a pas d'illusionnisme, ni d'effet, je procède par déduction selon ce qu'impose le matériau. En partant d'une forme ou d'un matériau générique, j'opère une succession de manipulations et de gestes simples qui amènent un second degré de lecture. Mon travail peut être décrit par le réel auquel il se réfère et dans le même temps échappe à cette description par les déplacements effectués. Assimilant la couleur à un matériau, je tente toujours d'articuler la peinture à la sculpture en étirant le rapport Forme/Fonction au rapport Forme/Fonction/Forme. Les objets que j'utilise transitent par trois lieux avant leur réalisation finale. L'appartement dans lequel je vis, l'atelier dans lequel je travaille. L'espace d'exposition dans lequel je compose.

  • Titre traduit

    Creating the unique from the same


  • Résumé

    The studio work experience is to be seen as the dismemberment of a daily practice and of a space. Gestures and forms are all derived from an experiment linked to the materiality of the object. That is to say that there is no illusion, no effect, I proceed by deduction according to what the material imposes. Starting from a common form or material, I move on to make a succession of simple manipulations and gestures taking me to the next step. My work can be described through the reality of the object it refers to and at the same time escapes this description with the shifts made. Adding color to a material, I always try an assimilate painting to sculpture by stretching the ratio Form / Function to the ratio Form / Function / Form. These objects I use transit through three places before their final realization. The apartment in which I live, the studio in which I work, and the exhibition space in which I compose.