La traite des plantes : les intermédiaires de la guérison et le commerce des drogues dans l'Amérique portuguaise, 1750-1808

par Danielle Sanches de Almeida

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Kapil Raj et de Lorelai Brilhante Kury.

Thèses en préparation à Paris, EHESS en cotutelle avec Fundação Oswaldo Cruz , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 28-02-2017 .


  • Résumé

    L'expansion à l'étranger et la circulation de nouveaux produits entre le Nouveau et l'Ancien sont l'un des grands enjeux de l'historiographie dédiée au commerce de l'Atlantique et au commerce mondial. Bien que les spécialistes aient travaillé sur cette question en ce qui concerne l'insertion, l'adaptation et la consommation de ces nouveaux genres en Amérique, en Europe, en Asie et en Afrique, il y a eu peu de discussions sur les agents qui ont promu ce mouvement dans le monde entier: les commerçants spécialisés - les pharmaciens - et leurs entreprises commerciales. Cette thèse présente une histoire interconnectée entre ceux qui ont fourni des produits pour le marché médical en Europe et l'Amérique portugaise et la manière dont de nouveaux médicaments ont été introduits par le commerce mondial dans la seconde moitié du 18ème siècle. Son objectif principal est de fournir un aperçu analytique de la compréhension des processus qui ont été mutuellement globaux et locaux, par exemple: comment un médicament amérindien est-il un médicament certifié et garanti par la médecine européenne ou asiatique? Et comment ces produits ont-ils été introduits dans ces circuits et par quels itinéraires du marché?

  • Titre traduit

    Trafficking in plants : intermediaries of healing and the drug trade in Portuguese America, 1750-1808


  • Résumé

    The overseas expansion and circulation of new products between the New and Old World are one of the great issues for the historiography that is dedicated to the Atlantic trade and to the global commerce. While specialists have been working on this issue with regard to the insertion, adaptation and consumption of these new genres in America, Europe, Asia and Africa, there has been little discussion about the agents who have promoted this movement around the globe: specialized traders - druggists - and their trading companies. This thesis presents an interconnected history between those who provided products for the medical market in Europe and Portuguese America and the ways in which new medicines were introduced by global commerce in the second half of the 18th century. Its main objective is to provide an analytical overview for the understanding of processes that have been mutually global and local, for example: how did an Amerindian medicine become a medicine certified and guaranteed by European or Asian medicine? And how were these products introduced in these circuits and by what market routes?