Corrélation entre le mouvement de la tumeur et les marqueurs externes

par Milovan Savanovic

Projet de thèse en Recherche clinique, innovation technologique, santé publique

Sous la direction de Emmanuel Touboul et de Jean-Noël Foulquier.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Cancérologie, Biologie, Médecine, Santé (Villejuif, Val-de-Marne) , en partenariat avec Service d'Oncologie - Radiothérapie (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 02-01-2017 .


  • Résumé

    Objectif Le but de cette étude est d'étudier la respiration des patients, l'expansion de la cage thoracique et le mouvement de la tumeur au cours de la simulation TDM 4D. Matériels et méthode Le système de simulation virtuelle ADWSIM 4D (General Electric) est indispensable pour faire les contours et déterminer le mouvement de la tumeur dans toutes les directions (x, y, z et r), comme celui des marqueurs externes. Les images associées MIP et MIP moyens seront également utilisées pour évaluer l'amplitude des mouvements et évaluer la position relative de la tumeur dans le cycle respiratoire. Sur l'accélérateur Novalis Truebeam STX, le mouvement du block marqueur associé à l'imagerie de fluorescence doit nous permettre de traiter sur les phases choisies « stables » en mode « gating » et de valider la corrélation entre un marqueur externe et le mouvement de la lésion durant le traitement. Une autre approche, celle du « tracking » respiratoire du système de planification de traitement Pinnacle V9.10 (Philips) à décomposer chaque faisceau en segments pour délivrer le rayonnement en continu sur la tumeur durant tout le cycle respiratoire. Des mesures absolues et relatives sur fantôme à l'aide de films Gafchromic EBR3 et de chambre d'ionisation de type Pinpoint 0.015 cc (PTW), seront effectuées au préalable pour valider la dosimétrie. Résultats Les résultats attendus doivent montrer la corrélation entre le mouvement de la tumeur et les marqueurs externes sur la surface du corps, pendant la simulation TDM 4D. Les deux approches, « Gating » qui est accessible sur l'accélérateur Truebeam ou « Tracking » que nous proposons de développer, nous permettrons d'obtenir une meilleure couverture des volumes cibles et de diminuer la dose sur les tissus sains. L'utilisation de marqueurs externe épargnerait également des interventions cliniques « invasives » qui nécessitent l'implantation des marqueurs internes dans le cas des traitements en tracking respiratoire.

  • Titre traduit

    Correlation between tumor motion and external markers


  • Résumé

    Introduction The purpose of this study is to investigate patient respiration, chest expansion and tumor movement during the 4DCT simulation. Materials and methods The ADWSIM 4D (General Electric) virtual simulation system is essential for contouring and determining tumor motion in all directions (x, y, z and r), such as the motion of external markers. The MIP and MIPaverage will be associate at images to evaluate the amplitude of motion and to evaluate the relative position of the tumor in the respiratory cycle. The Novalis Truebeam STX accelerator, can associated the motion of the bloch marker with the fluorescence imaging to allows us to treat the selected phases in "gating" mode and to validate the correlation between external marker and tumor motion during treatment. Another approach, like "tracking", using treatment planning system the Pinnacle V9.10 (Philips), allows us to split each beam into segments to deliver continuous radiation to the tumor throughout the respiratory cycle. Absolute and relative measurements on the phantom using Gafchromic EBR3 films and Pinpoint 0.015 cc (PTW) ionization chamber will be carried out beforehand to validate the dosimetry. Results The expected results should show the correlation between tumor movement and external markers on the body surface during the 4DCT simulation. The Both approaches, "Gating" which is accessible on the Truebeam accelerator or "Tracking" that we propose to develop, will allow us to obtain a better coverage of the target volumes and to decrease the dose on the healthy tissues. The use of external markers would also avoid "invasive" clinical interventions that require the implantation of internal markers in the case of respiratory tracking treatments.