Médias et politique au Sénégal sous Wade ou l'ambiguïté d'une relation.

par Fatma Fall

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Roger Bautier.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) depuis le 17-01-2011 .


  • Résumé

    Ce travail de recherche se veut une analyse approfondie du système médiatique sénégalais et de ses relations avec le champ politique, particulièrement sous le régime du Président Abdoulaye Wade. Le Sénégal a acquis au fil des années une réputation de pays démocratique, au regard de sa relative stabilité politique, par rapport à ses voisins africains. Cependant, les incidents entre médias et pouvoir politique, dans un contexte où la communication politique connaît un essor important, n’ont jamais autant interpellé les citoyens sénégalais et l’opinion internationale que durant les deux mandats présidentiels de Wade. Il paraît dès lors intéressant de s’interroger sur l’évolution des médias sénégalais, parallèlement à celle de la politique dans un contexte de changements significatifs. L’approche privilégiée dans ce travail est pluridisciplinaire puisqu’il s’appuie aussi bien sur les sciences de l’information et de la communication que sur la science politique et la sociologie interactionniste. En effet, l’objet de la recherche, les médias en l’occurrence, se situe à la croisée de plusieurs disciplines dans lesquelles il faut puiser pour saisir les pratiques, les relations entre les acteurs et les représentations. La méthodologie est centrée sur une démarche qualitative, principalement sur des entretiens semi-directifs, même si l’analyse documentaire et l’observation complètent cette technique. Cette thèse comprend quatre parties et est constituée au total d’une douzaine de chapitres dans lesquels sont traités, outre la construction d’un cadre de référence, l’histoire politico-médiatique du Sénégal avant l’alternance de 2000 et durant les douze années de gouvernement libéral, l’environnement dans lequel évoluent les acteurs politiques et médiatiques, leurs interactions ainsi que la dégradation de leurs rapports, qui mettent en question le bien-fondé de la liberté de la presse dans ce pays, voire de l’image démocratique qu’il véhicule à travers le monde.

  • Titre traduit

    Media and politics in Senegal under Wade or the ambiguity of a relationship


  • Résumé

    This research aims to be a thorough analysis of the Senegalese media system and its relations with the politics, particularly under President Abdoulaye Wade. Over the years, Senegal acquired the reputation to be a democratic country, because of its relative political stability, compared to the neighboring countries. However, in a context where the political communication knows an important development, the incidents between media and politics, have never been more exposed and discussed than under Wade, as well by Senegalese as by the international opinion. It’s thus interesting to wonder about the Senegalese media’s evolution, at the same time as the politics, in a context of significant changes. Therefore, a multidisciplinary approach is used in this research. It’s based as well on the information and communication sciences as on the political science and interactive sociology. Indeed, this research’s object, the media in this particular case, is situated between several disciplines, in which it’s necessary to lean on to analyze the practices, the relations between the actors and the representations. The chosen methodology is focused on a qualitative approach, mainly on semi-directive interviews, even if it’s completed by documentary analysis and observation. This thesis includes four parts with 12 chapters. The first one explained the reference frame’s choice, and the others analyzed the Senegalese politics-media history, before the presidential elections in 2000 and during twelve years of liberal government, the political and media environment in which operates the different actors, the worsening of their relations. It also aims to analyze various factors which question the legitimacy of press freedom in Senegal, and consequently the democratic image of this country in the eyes of the world.