Essais en économie du développement

par Marlon Seror

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Flore Gubert.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Paris-Jourdan Sciences Économiques (laboratoire) et de École normale supérieure (Paris ; 1985-....) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2013 .


  • Résumé

    Cette thèse se concentre sur deux aspects du rôle que jouent les migrants dans le développement économique : leurs envois de fonds et l'usage qui en est fait, et leur impact sur la croissance économique de leur lieu de résidence, par le truchement du marché du travail. Les envois de fonds internationaux sont une ressource financière majeure pour les pays à revenu bas et moyen, et ils sont souvent perçus comme un facteur de développement économique. Toutefois, économistes et politiques déplorent souvent le fait que ces fonds ne sont pas investis dans des entreprises productives. Derrière ce constat se cache la différence dans les préférences des migrants et des destinataires de leurs envois de fonds, ainsi que la possibilité pour ces derniers de manipuler l'information pour contrôler cette manne financière. Un tel comportement stratégique implique que les envois de fonds n'atteignent pas leur niveau optimal et risque de ne pas remplir le rôle de catalyseur de développement. A un niveau plus agrégé, les décisions de migration individuelles altèrent l'équilibre des forces de production et le visage même de l'économie. La seconde ligne de force de ma recherche a trait au rôle joué par les migrants d'origine rurale dans la croissance rapide de l'économie chinoise des dernières décennies. Grâce à des chocs exogènes affectant les revenus agricoles, il est possible d'identifier des chocs de migration en ville. Ces chocs peuvent ensuite être mis à profit pour mesurer l'impact d'un afflux de migrants ruraux sur le marché du travail urbain, ce qui à son tour a pour conséquence d'affecter la croissance des entreprises et de l'économie urbaine en général.

  • Titre traduit

    Essays in Development Economics


  • Résumé

    This PhD research project proposes to shed light on two aspects of how migrants help foster development: their influence on how remittances are used by their recipients and their aggregate effect on economic growth through the labor market. International remittances are a major support of many lower- and middle-income countries and much hope is invested in their development impact. However, economists and policy makers often bemoan the fact that they are not invested productively. A major explanation pertains to a divergence between remittance senders' and recipients' preferences and the possibility of information manipulation for the control of the remittance manna. Such a strategic behavior within transnational households is heavy with consequences as migrants' remittances may not reach their optimal level and the uses they are channeled to may not be conducive to development. At a more aggregate level, individual migration decisions change the balance of production factors and thus the face of an economy. The second thread in my research focuses on the role played by rural-to-urban migration in China's impressive economic growth over the past decades. It identifies the migrant shocks in urban areas thanks to exogenous push factors affecting rural dwellers in their agricultural activities. Those shocks can then be used to assess the effect of rural-to-urban migration on labor market outcomes at destination, which in turn affects the growth of urban firms and more broadly the urban economy.