La Parole d'autrui: une reconstitution. Lecture des romans Loin de Médine d'Assia Djebar, Solibo Magnifique de Patrick Chamoiseau et Traversée de la mangrove de Maryse Condé.

par Emilie Cappella

Projet de thèse en Langues et littératures

Sous la direction de Dominique Combe.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres en cotutelle avec l'Université Northwestern, dans la banlieue de Chicago , dans le cadre de École doctorale École transdisciplinaire Lettres/Sciences (Paris) , en partenariat avec La République des Savoirs : Lettres, Sciences, Philosophie (laboratoire) et de École normale supérieure (Paris ; 1985-....) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2013 .


  • Résumé

    Mon dessein est d'apporter un éclairage esthétique sur un trio de romans polyphoniques pour en dégager les politiques littéraires de subjectivation. Les études postcoloniales qui célèbrent les récits polyphoniques pour leur vertu représentative (ils « donneraient la parole » à des groupes subalternisés) me semblent insuffisamment équipées dans leur approche littéraire. Leur manque d'intérêt pour l'appareil linguistique/sémiotique/stylistique laisse dans l'ombre le travail des formes qui est pourtant le mode opératoire de la pensée littéraire. L'analyse des techniques de représentation du discours et de la pensée me permet de cerner la relation entre l'expression du point du vue dans la narration et la représentation de la parole de l'autre. Loin de Médine d'Assia Djebar et Solibo Magnifique de Patrick Chamoiseau mettent en oeuvre le processus de subjectivation d'une minorité au sein d'une communauté vouée à redéfinir son discours commun dans un moment de crise. Traversée de la mangrove de Maryse Condé problématise ce processus dans la relation qui attache l'individu à une communauté.

  • Titre traduit

    The Other's speech: a reconstitution.


  • Pas de résumé disponible.