Etudes mécanistiques de réactions catalysées par des complexes métalliques

par Luca Perego

Projet de thèse en Chimie Analytique

Sous la direction de Laurence Grimaud et de Ilaria Ciofini.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Chimie Physique et Chimie Analytique de Paris-Centre , en partenariat avec PROCESSUS D'ACTIVATION SELECTIVE PAR TRANSFERT D'ENERGIE UNI-ELECTRONIQUE OU RADIATIF (laboratoire) et de Ecole normale supérieure (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Les réactions catalysées par les métaux de transition sont devenus un outil bien établi en chimie organique de synthèse. Le développement de nouvelles méthodologies se poursuit à un rythme rapide, en particulier dans les domaines de la chimie verte, tels que l'activation de liaisons non réactives et la synthèse rapide de composés biologiquement actifs. En dépit du grand intérêt suscité par ces thèmes, la compréhension des mécanismes de ces réactions est souvent limitée et le développement de nouveaux procédés a sauvent lieu par essais et erreurs. Afin d'obtenir des données potentiellement utiles pour accélérer la découverte de nouvelles méthodes de catalyse organométallique efficaces et sélectives, nous avons étudié les mécanismes de différentes réactions pertinentes (couplage imidoylative catalysé par le Pd, couplage de Suzuki catalysé par le Ni, hydroamination d'allènes catalysée par le Cu) en utilisant d'une façon synergique des techniques électrochimiques, spectroscopiques et de simulation assisté par ordinateur.

  • Titre traduit

    Mechanistic studies on transition-metal catalyzed reactions


  • Résumé

    Transition metal-catalysed reactions have become a standard tool of the trade for the synthetic organic chemist. The development of new methodologies continues at a fast pace, especially in the fields of green chemistry such as the activation of unreactive bonds and the step-economical synthesis of biologically active compounds. In spite of the great interest aroused by these themes, the mechanistic understanding of transition metal-mediated reactions is often limited and the development of new processes still takes place by trial and error. In order to get data potentially useful to accelerate the discovery of more efficient, selective and functional group tolerant organometallic methodologies, we have examined the mechanisms of some relevant reactions (Pd-catalyzed imidoylative couplins, Ni-catalyzed Suzuki coupling, Cu-catalyzed hydroamination of allenes) by the synergic use of electrochemical, spectroscopic and computational methods.