Indices perceptifs et contextuels pour la séparation des langues chez les enfants bilingues.

par Maria julia Carbajal

Projet de thèse en Sciences cognitives

Sous la direction de Emmanuel Dupoux et de Sharon Peperkamp.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale Cerveau, cognition, comportement (Paris) , en partenariat avec LABORATOIRE DE SCIENCES COGNITIVES ET PSYCHOLINGUISTIQUE (laboratoire) et de École normale supérieure (Paris ; 1985-....) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    L'acquisition du langage est une capacité cognitive très complexe qui se développe à une vitesse remarquable. Pendant les premières années de vie, les enfants apprennent rapidement à décoder la parole à partir d'un flux continu de signaux acoustiques, et deviennent capables d'identifier les sons, les mots et la structure qui composent leur langue maternelle. Les enfants grandissant dans un environnement bilingue sont confrontés au défi supplémentaire de devoir détecter et séparer simultanément leurs langues pour établir deux systèmes individuels, avec des unités sonores, vocabulaires et grammaires indépendantes. De plus, il n'est pas toujours le cas que chaque parent ne parle qu'une des langues auxquelles est exposé l'enfant, ce qui augmente la difficulté de la tâche (Byers-Heinlein, 2013; Place & Hoff, 2011). Cependant, l'acquisition du langage chez les enfants bilingues semble se développer normalement, suivant à peu près la même chronologie que chez les monolingues (Burns et al, 2007;. Werker, 2012; Byers-Heinlein, Fenouil & Werker, 2013), ce qui suggère que le cerveau des nourrissons est aussi capable d'apprendre deux (ou plusieurs) langues que d'en apprendre qu'une. Les estimations actuelles indiquent que la moitié de la population mondiale parle plus d'une langue, avec une grande proportion étant élevée dans un environnement bilingue depuis l'enfance (Grosjean, 2010). Comprendre comment les enfants parviennent à extraire deux langues à partir d'un apport linguistique mélangé est donc d'une grande importance à l'étude de l'acquisition du langage. Cependant, à ce jour les mécanismes et les propriétés acoustiques et contextuelles utilisés par les enfants afin de résoudre cette tâche ne sont pas encore élucidés. Dans ce projet, nous étudions l'acquisition du langage dans des environnements multilingues au cours des deux premières années de vie, et nous explorons les différents indices perceptifs et contextuels pouvant guider les enfants bilingues à séparer leurs deux langues. Pour ce faire, nous utilisons une approche intégrant la modélisation informatique inspirée par les technologies de pointe de reconnaissance de la parole, et l'expérimentation avec des enfants en bas âge.

  • Titre traduit

    Perceptual and contextual cues for language separation in bilingual infants.


  • Résumé

    Language acquisition is a highly complex cognitive ability that develops at a remarkable speed. During the first years of life, infants rapidly learn to process speech from a continuous stream and become able to identify the sounds, words and structure that compose their native language. Children growing up in a bilingual environment face the additional challenge of having to simultaneously detect and separate the languages into two individual systems, with independent sound units, vocabulary and grammar. Moreover, exposure to both languages may not follow a one-parent one-language pattern, causing the input to be mixed, and thus increasing the difficulty of the task (Byers-Heinlein, 2013; Place & Hoff, 2011). In spite of this, language acquisition in bilingual infants seems to develop normally, following approximately the same time-line as in monolinguals (Burns et al., 2007; Werker, 2012; Byers-Heinlein, Fennel & Werker, 2013), which suggests that infants' brains are equally well prepared to learn two (or more) languages as they are to learn one. Current estimations indicate that half of the world's population is bilingual, with a big proportion being raised from childhood in a bilingual environment (Grosjean, 2010). Understanding how infants manage to separate mixed language input and learn two languages is therefore of great importance to the study of language acquisition. However, which mechanisms and features are most reliably used by infants to solve this task is still unclear. In this project we study language acquisition in multilingual environments during the first two years of life, and we explore the various perceptual and contextual cues that may guide bilingual infants in separating their two language inputs. In order to do so, we use an integrative approach combining computational modelling inspired in state-of-the-art speech technologies, and experimentation with infants.