Langage, formes des danses et création plastique au sud Cameroun

par Saturnin Bouye

Projet de thèse en Esthétique, histoire et théorie des arts

Sous la direction de Isabelle Kalinowski et de Cyrille Bienvenu bela.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres en cotutelle avec l'Université de Yaoundé I , dans le cadre de Ecole transdisciplinaire Lettres - Sciences , en partenariat avec Sciences, Arts, Création, Recherche (laboratoire) et de Ecole normale supérieure (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Le projet intitulé "Langage et formes des danses au sud du Cameroun et création plastique"propose un regard croisé entre les arts plastiques et les danses du sud Cameroun. Il s'agit d'appréhender le corps en mouvement comme un support de création plastique. En effet, les danses traditionnelles africaines ont longtemps été considérées comme des viviers importants pour la production des autres arts (plastiques). Cette réputation m'a amené à aller à la rencontre de ces danses du sud Cameroun pour vérifier ce qui est de fondamental dans ces danses. La priorité étant de comprendre comment le langage introduit la forme. Car, la forme, élément essentiel de la création plastique fait encore débat, que se soit en rapport avec la nature où elle semble provenir, ou dans l'inconscience de l'homme où elle est produite

  • Titre traduit

    Language, forms of dances and artistic creation in south Cameroon


  • Résumé

    The project entitled "Language and dance forms in southern Cameroon and plastic creation" offers a fresh perspective between the visual arts and dances of southern Cameroon. It is understanding the body moving like a plastic creation support. In fact, traditional African dances have long been considered important breeding grounds for the production of other arts (plastic). This reputation led me to go to the meeting of these southern Cameroon dances to check what is fundamental in these dances. The priority is to understand how language forms introduced. For the form, an essential element of artistic creation is still debated, whether in relation to the nature in which it appears to be from, or unconscious of man where it is produced.