Conceptions de l'art dans les approches herméneutiques du 20e et 21e siècle face aux controverses autour de l'art contemporain

par Sabine Mehnert

Projet de thèse en Philosophie

Sous la direction de Michel Espagne et de Christian Berner.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres en cotutelle avec à définir , dans le cadre de École doctorale École transdisciplinaire Lettres/Sciences (Paris) , en partenariat avec PAYS GERMANIQUES (laboratoire) et de École normale supérieure (Paris ; 1985-....) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    L'objet de ce travail est la façon dont des approches herméneutiques confèrent de manière récurrente un statut d'exception à l'art en tant que pratique, expérience et référence humaines. Hans Georg-Gadamer par exemple conçoit l'art comme une voie d'accès privilégiée à une « expérience de la vérité » transcendant les moyens méthodiques d'accès à la connaissance, et ainsi comme un modèle pour les sciences humaines. Ce travail se propose de s'interroger sur le rôle de modèle que l'art a pu jouer et peut jouer encore dans des approches herméneutiques depuis la deuxième guerre mondiale. L'intérêt de cette limitation historique réside dans les développements de la production artistique et du « monde de l'art » en général, notamment en rapport avec « l'art contemporain » et la « condition postmoderne » des sociétés occidentales. Il s'agira de dresser un tableau de ce rôle de l'art dans des approches herméneutiques qui ont marqué le 20e siècle et, ainsi, d'éclairer la multiplicité de fonctions, pratiques et théoriques, qui lui ont été prêtées. Ces conceptions seront ensuite opposées à celles des courants et motifs de pensée plus critiques envers ce(s) rôle(s), comme l'idée de la « crise de l'interprétation », des théories de la contingence et de la postmodernité. Le paradoxe du débat sur « La crise de l'art contemporain » est que ce qui est jugé par certains une voie d'accès suprême à la vérité, est présenté comme, dépourvu de sens et de signification propres, souvent même délibérément. En partant du principe que toute conception théorique de l'art est liée au contexte socio-historique de son temps et, partant, à la production et à la réception artistique de celui-ci, il conviendra d'analyser des approches plus contemporaines de l'art et de sa signification dans la société. Notamment les concepts des avant-gardes et trans-avant-gardes, du « n'importe quoi », de la négation ainsi que les notions du monde et de l'économie de l'art seront à explorer. Nous nous attacherons ensuite à mettre en lumière les conceptions de l'art dans des approches herméneutiques contemporaines afin de de faire ressortir des parallèles et divergences avec les approches du 20e siècle. L'analyse d'exemples d'oeuvres d'art contemporaines précises permettra finalement de montrer dans quelle mesure les conceptions théoriques sont en rapport avec la réalité artistique de nos jours.

  • Titre traduit

    Conceptions of art in hermeneutical approaches of the 20th and 21st century and the controversies about contemporary art


  • Résumé

    This work aims to show how hermeneutical approaches consider art as having an exemplary or model status regarding human praxis, experience et references. Hans-Georg Gadamer for example considers at as a privileged access to an “experience of truth” transcending methodical means of knowledge acquisition, and he thus conceives it as a model for the humanities. This leads to the interrogation on which role art has played and can still play on hermeneutical approaches since the Second World War. The reason for this historical limitation can be found in the developments of artistic production and of the “art world” in general, and more precisely regarding “contemporary art” and the “postmodern condition” of occidental societies. After showing which functions art is destined to assume in hermeneutical approaches that have marked the 20th century, these conceptions will be opposed to contrasting approaches that evolve around ideas such as the “crisis of interpretation”, contingency and postmodernity. The paradox of the “crisis of contemporary art” resides in the fact that that what is deemed by some to be a supreme access to truth is considered to be devoid of sense and signification in a very intentional way by others. Since all conceptions of art are linked to their socio-historic context, the role of art and its meaning in contemporary society need to be analyzed. In this respect, the notions of avantgardes, trans-avantgardes, negativity as well as the concepts of the art world and the art economy will be explored. The role that art plays in more contemporary hermeneutical approaches will then be confronted to the functions attributed by 20th century thinkers. The analysis of concrete examples of contemporary art works will allow conclusions about the relation of theoretical conceptions with the artistic reality of our days.