Une histoire textile de la modernité : Anni Albers et les ateliers textiles, du Bauhaus au Black Mountain College (1923 - 1965)

par Ida Soulard

Projet de thèse en Esthétique, histoire et théorie des arts

Sous la direction de Nadeije Laneyrie-Dagen et de Guitemie Maldonado.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale École transdisciplinaire Lettres/Sciences (Paris) , en partenariat avec Sciences, Arts, Création, Recherche (laboratoire) et de École normale supérieure (Paris ; 1985-....) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Ce projet de recherche s'inscrit dans le cadre général d'une histoire des productions textiles des avant-gardes féminines et tentera d'y apporter une lumière théorique nouvelle. Cette thèse se donne ainsi pour champ d'investigation la pratique plastique et théorique d'Anni Albers, des ateliers textiles du Bauhaus (1923-1933) à ceux du Black Mountain College (1933-1949), deux sites d'expérimentation, d'invention et de créativité formelle, technique et politique. Le point d'entrée dans ce paysage sera celui d'une réinscription des théories et pratiques textiles dans une histoire pragmatiste de l'art qui permet, plutôt que de proposer une histoire alternative - ou des marges - de la modernité, de saisir le rôle central qu'ont joué les femmes, et plus précisément le travail textile d'Anni Albers, en tant que moteur du projet rationnel moderne.

  • Titre traduit

    A textile history of modernity : Anni Albers and the textile workshops, from the Bauhaus to the Black Mountain College (1923-1965)


  • Résumé

    This research project is focused on Anni Albers' textile and theoretical production, from the textile workshops at the Bauhaus (1923-1933) to the Black Mountain College (1933- 1949), two sites of experimentation and formal, technical and political creativity. This research is inscribed in the general framework of a history of feminine avant-garde textile productions. Rather than an ‘alternative history of modernity' or a history drawn from the margins, a textile history of art consider the living and collaborative space of the weaving workshop as fuel for a truly modern and rational project.