La question de la guerre et de la loi dans le dialogue entre libéralisme et révolution conservatrice des années 30 à 60

par Alexis Carre

Projet de thèse en Philosophie

Sous la direction de Jean-Claude Monod.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Ecole transdisciplinaire Lettres - Sciences , en partenariat avec PAYS GERMANIQUES (laboratoire) et de Ecole normale supérieure (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Décrire la façon dont certains auteurs libéraux (Raymond Aron et Leo Strauss) sont parvenus à reformuler la conception libérale de l'action humaine lorsqu'ils furent confrontés aux critiques de la révolution conservatrice (menées par Carl Schmitt et Martin Heidegger) concernant l'impotence des institutions libérales à se défendre elles-mêmes du fait de leur rejet de la violence (et tout particulièrement de la guerre) comme un phénomène irrationnel.

  • Titre traduit

    The question of War and Law in the dialogue between liberalism and the conservative revolution between the 30's and the 60's


  • Résumé

    The aim of this inquiry is to understand the way in which Cold War Liberals (Raymond Aron and Leo Strauss) reacted to the critique of the German conservative revolution (Schmitt and Heidegger) concerning the incapacity of liberal institution to integrate violence and defend themselves due to their belief that it was an irrational phenomenon soon to be overcome by the progress of civilisation. And how this challenge led them to rediscover a conception of human action that had been lost or overshadowed by modern political theory.