De la précarité épistémique des systèmes complexes en transition critique étendue. Vers une épistémologie ouverte des processus de marchés.

par Sami Biasoni

Projet de thèse en Philosophie

Sous la direction de Giuseppe Longo et de Jean Lassegue.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale École transdisciplinaire Lettres/Sciences (Paris) , en partenariat avec La République des Savoirs : Lettres, Sciences, Philosophie (laboratoire) et de École normale supérieure (Paris ; 1985-....) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    Sur la base de la transposition de résultats théoriques négatifs en biologie quant à la question de la prédictibilité au sein de systèmes "en crise", nous nous interrogerons sur les caractéristiques de l'aléatoire en jeu, ainsi que sur ses modes de traitement techniques par les mathématiques financières (modélisation d'événements rares mais structurants) et cognitifs par les agents économiques (cristallisation de formes symboliques). Plus généralement, nous envisagerons leurs interactions par le truchement de la monnaie, de manière à établir une véritable phénoménologie de la valeur comme transcription pragmatique du monde. Eminemment transdisciplinaire, notre démarche relève d'une volonté farouche de faire dialoguer sciences dures et sciences humaines, praxis et poiésis, dans un va-et-vient incessant et nécessaire. In fine notre recherche se veut être celle d'une épistémologie fondamentalement ouverte.

  • Titre traduit

    Epistemic precariousness of complex systems in extended critical transition. Towards an open epistemology of market processes.


  • Résumé

    Based on transposed negative theoretical results in biology regarding predictability in « crisis » systems, we will study the characteristics of randomness at stake. Fundamentally multidisciplinary, our approach tries to conjugate both hard sciences and human ones to reach a true open epistemology.