L'interrelation animal/microbiote ruminal recèle-t-elle des possibilités d'action sur les performances ruminales et laitières individuelles ?

par Pierre Gomes

Projet de thèse en Sciences animales

Sous la direction de Nicolas Friggens et de Valérie Berthelot.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Agriculture, Alimentation, Biologie, Environnement et Santé , en partenariat avec MoSAR - Modélisation Systémique Appliquée aux Ruminants - UMR AgroParisTech/iNRA MoSAR (laboratoire) et de institut des sciences et industries du vivant et de l'environnement (AgroParisTech) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-04-2017 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour but d'expliquer la variabilité entre individus sur les performances de production laitière et de fermentation par l'interrelation entre le microbiote ruminal et l'animal hôte et de proposer, si possible, des modalités d'orientation par voie alimentaire. Dans un premier temps la thèse vise à une meilleure compréhension des interrelations entre l'animal et son microbiote rumial par l'exploitation de deux essais réalisés sur chèvres où les contenus ruminaux ont été synchronisés par vidage, mélange et réensemencement. La strucure desmicrobiote et les performances des animaux ont été suivis pendant 4 mois. Pour faire suite aux résultats obtenus sur les chèvres qui auront permis d'émettre plusieurs d'hypothèses sur l'influence de l'hôte sur le faciès microbien, un essai complémentaire sera mené vaches laitières taries pour challenger les résultats observés et intégrer dans les mesures et analyses l'impact du régime alimentaire.

  • Titre traduit

    Understanding the interaction between the host animal and the rumen microbiota to identify possibilities for individually-targeted strategies to improve rumen function and dairy performance


  • Résumé

    The objectives of this thesis are to explain the variability between individuals onmilk and fermentation performances through the interrelation between ruminal microbiota and the host animal and to propose, if it is possible, feed action levers. In the first part, we will focus on better understanding of the interrelationship between the host animal and its ruminal microbiota. PhD student will analyse two trials using goats where ruminal contents were synchronized by emptying, mixing and reseeding. Microbiota composition informations and animal performances were collected during 4 months each time. Following these results obtained on goats, we will probably have several hypotheses on the influence of the host animal on the microbial facies. A trial will be prepared and conducted using dry dairy cows to challenge the results and to take feed impact into account.