Evaluation des capacités prédictives et de la robustesse de modèles à bases physiques à la prévision de la tenue des structures composites présentant des singularités géométriques

par Jérémy Germain

Projet de thèse en Mécanique des solides

Sous la direction de Frederic Laurin.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences Mécaniques et Energétiques, Matériaux et Géosciences (Cachan, Val-de-Marne) , en partenariat avec ONERA - MAS - Matériaux et structures (laboratoire) et de École normale supérieure Paris-Saclay (Cachan, Val-de-Marne) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    Les modèles développés ces dernières années à l'Onera pour décrire l'endommagement et la rupture de structures composites stratifiées d'UDs, peuvent ne pas s'avérer robuste pour un transfert vers l'industrie. Les aspects de régularisation des comportements adoucissants posent différents problèmes numériques qui devront être surmontés. L'objectif de la thèse est de proposer un modèle matériaux avancés pour traiter l'endommagement et la rupture des composites unidirectionnels, le modèle proposé ne sera pas nécessairement une complexification et s'appliquera aux stratifiés de nouvelle génération. Les paramètres du modèle devront pouvoir être identifiés expérimentalement. Une implémentation dans un code élément-finis sera effectuée, et le dialogue entre les essais et les simulations numériques permettront de valider l'approche retenue.

  • Titre traduit

    Evaluation of the robustness and predictive capabilities of physically based approaches for the strength analysis of composite structures containing geometrical singularities


  • Résumé

    Models were recently developed by Onera in order to describe damage and failure in unidirectional composite structures. These models may lack of robustness to be commonly used in the industry Tha main PhD purpose consist of an advanced material law based on damage and failure mechanism, the new models doesn't require to be more complex, but needs to contain parameters that can be extracted from experimental tests. The model will be implemented in a finite elements code, and the comparison between test and simulation will be led to confirm the model.