Intégration des fonctionnalités écologiques et des dynamiques de la biodiversité dans le processus de compensation écologique.

par Simon Tarabon

Projet de thèse en Sciences Agronomiques

Sous la direction de Thierry Dutoit.

Thèses en préparation à Avignon , dans le cadre de École doctorale 536 « Sciences et agrosciences » (Avignon) , en partenariat avec Soberco Environnement (entreprise) depuis le 09-03-2017 .


  • Résumé

    Depuis la loi n°76-629 sur la protection de la nature du 10 juillet 1976, tout projet d’aménagement doit faire l’objet d’une étude d’impact précisant les conséquences sur l’environnement. Cette étude appréhende également les mesures envisagées pour réduire, éviter et, en dernier recours, compenser les dommages causés à la biodiversité (séquence ERC). Le facteurs pris en compte dans l'évaluation des impacts sont les habitats d'espèces, les communautés faunistiques et floristiques, et les fonctionnalités écologiques. Cependant, les différentes méthodes développées par le secteur privé pour l'exercice apportent leurs propres interprétations et calculs, et n'offrent qu'une approche statique et pragmatique, sans considérer réellement les connectivités et la dynamique écologique propres à certaines espèces ou groupes d'espèces.Le principaux objectifs de recherche dans le cadre de ma thèse concernent une méthodologie d'intégration du réseau écologique dans le processus ERC pour apprécier au mieux les enjeux écologiques en termes de fonctionnalité et atteindre l'objectif de no-let loss (pas de perte nette de biodiversité). L'approche sera ainsi réalisée lors de l'évaluation des incidences des projets au niveau des sites impactés mais également ceux susceptibles d'accueillir des actions compensatoires (nature des mesures et choix des sites). La finalité sera également d'intégrer cette dernière étape du processus dans une démarche locale et mutualisée de planification stratégique (compensation par l'offre, Cf. nouvelle loi Biodiversité), approche bien plus efficiente en termes d'écologique que celles menées au cas par cas par les maîtres d’ouvrage.