Développement d'un outil interactif de visualisation et d'analyse spatiale des données de santé au travail à des fins de vigilance sanitaire

par Lina Toro

Projet de thèse en MBS - Modèles, méthodes et algorithmes en biologie, santé et environnement

Sous la direction de Vincent Bonneterre et de Marlène Villanova oliver.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale ingénierie pour la santé, la cognition, l'environnement (Grenoble) , en partenariat avec Techniques de L'Ingénierie Médicale et de la Complexité - Inofrmatique, Mathématiques et Applications. (laboratoire) et de EPSP (equipe de recherche) depuis le 01-04-2017 .


  • Résumé

    Il est difficile pour les décideurs et spécialistes de la santé au travail d'avoir une vision systémique et actualisée des problématiques de santé au travail sur un territoire donné, et ce quelle que soit l'échelle, du niveau local au niveau national. En effet, ce champ de connaissance se situe aux confins de données multiples (données de sinistralité de type maladies professionnelles et accidents du travail, informations sur les secteurs d'activité et métiers, sur les risques professionnels associés, la réalité des expositions professionnelles, sur la population active, etc.), disponibles à différentes échelles par différents organismes ou institutions (entreprises, services de santé au travail, assureurs en particulier CNAM et MSA, chambres de commerce et d'industries, DIRECCTEs, centres de consultations de pathologies professionnelles réunis au sein du réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles rnv3p, agences de veille sanitaires, tutelles…). Ces sources de données multiples, formalisées ou non, font l'objet d'analyses indépendantes. Par ailleurs, les analyses habituelles ignorent le plus souvent la dimension géographique, avec ce qu'elle sous-tend de facteurs explicatifs spatialement déterminés (typologie des industries, de l'emploi, mais aussi possibilité de capture des cas complexes par des centres experts). Bien que les travaux de géographie de la santé soient de plus en plus nombreux, ils concernent principalement l'organisation du système de santé sur le territoire, ou la corrélation de pathologies avec des facteurs de risques environnementaux (ex. pollution urbaine). La santé au travail est demeurée un parent pauvre de cette marche en avant de l'analyse spatiale de données, s'appuyant sur le renseignement croissant des bases de données, l'intégration d'éléments spatialisables, et le développement parallèle des systèmes d'information géographique (SIG). Ainsi, si les perspectives d'une approche géographique de la santé au travail ont été annoncées il y a près de 40 ans (Blot 1976), les travaux ont rarement dépassé la cartographie de secteurs d'activité, ou de certaines pathologies particulières (Blot 1976, Goldsmith 1977, Stone 1978, Thouez 1984). Plus récemment (Neff 2008), une étude financée par le NIOSH s'est intéressée à cette problématique et à l'usage des SIG en cartographiant au niveau des Etats-Unis l'absentéisme par accidents de travail (AT) et maladies professionnelles (MP). Néanmoins, le lien avec le type de pathologie n'était pas fait, et il n'était pas possible d'envisager une utilisation à des fins de surveillance ou de retour vers la prévention.

  • Titre traduit

    Développement d'un outil interactif de visualisation et d'analyse spatiale des données de santé au travail à des fins de vigilance sanitaire


  • Résumé

    The Occupational Health (OH) field is complex because it is a mix of many different types of data (activity sector, occupations, risk exposures, diseases), available at different levels (municipalities, activity territories, employment areas, regions, etc.) and from different partners (insurers, stakeholders, monitoring systems). These diverse data, usually is analyse independently, ignoring complementary data sources and ignoring the associated spatial or geographic dimension which may carry some explanatory factors. This situation makes Difficult for policy makers and occupational health professionals to have an updated global vision about occupational health issues at any given geographic scale. The main goal of this phd project is to “Contribute toward the develop of an interactive geovisualization tool to allow a better understanding of the reality of occupational/work-related diseases at different scales to optimize their monitoring and improve health surveillance. Through different methods and geomatics tools, and taking into account the underlying workforce, doing a territorial diagnostic at isere department through discussions with stakeholders, to know which data can be used and explore other DB. enhance the spatial and spatio-temporal comparative exploration of data from RNV3P and insurance-claims database By using different sacles, different entries (activity sector, disease) Integrate to a department scale the OH service data that can be shareable, will prepare the necessary data that will be included, do the ID, formatting, which new indicators can be used and to inform and do recommendations to the future users of how to collect and storage the data. This thesis will contibute to know the real situation of OH and will enable OD physicians, OH services and stakeholders to enter and access data already mapped. To have an updated vision of the real OH situation. Furthermore as I stated before this project is in line with one major objective of the third French National Plan for Occupational Health. Finally, it has been shown that GIS enhances the understanding of occupational health issues, therefore, allows better and faster decision making for surveillance, and improvement in prevention