Recomposition de l’identité des Réunionnais émigrés aux Amériques

par Geneviève Pothin

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Prosper Ève et de Michel Latchoumanin.


  • Résumé

    L’émigration des Réunionnais commence avec le Bumidom en 1963. Cette migration contrainte se fait essentiellement vers la métropole. Au fil des décennies, la migration prend une consonance positive. On parle désormais de « mobilité ». L’expatrié garde les liens avec sa famille et son île via les nouvelles technologies. Le site reunionnaisdumonde.com présente des parcours de réussite. La mobilité s’institutionnalise, notamment au Québec. Héritiers d’une histoire complexe et d’une culture faite d’entrecroisements de plusieurs cultures originelles, les Réunionnais les plus diplômés s’installent facilement à l’étranger. Baignés dans un nouvel environnement avec de nouveaux codes, leurs cultures et visions du monde s’en trouvent profondément modifiés sans même qu’ils en aient conscience.


  • Pas de résumé disponible.