Bilan et prise en charge de la dysodie : épidémiologie et évaluation des approches rééducatives orthophoniques.

par Marion Beaud

Projet de thèse en CIA - Ingénierie de la Cognition, de l'interaction, de l'Apprentissage et de la création

Sous la direction de Nathalie Henrich-Bernardoni et de Claire Pillot-loiseau.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale ingénierie pour la santé, la cognition, l'environnement (Grenoble) , en partenariat avec Grenoble Images Parole Signal Automatique (laboratoire) et de Paroles et cognition : Equipe Systèmes Linguistiques et Dialectologie (equipe de recherche) depuis le 08-03-2017 .


  • Résumé

    Contexte : La voix chantée sollicite parfois de façon extrême l'appareil vocal ; l'utilisation de cet instrument diffère selon le style de chant (Pillot-Loiseau, 2013), les différentes pratiques et le niveau d'entraînement (Aronson et Bless, 2009). La voix chantée peut être malmenée et conduire à une dysodie. Il s'agit d'un trouble de la voix chantée pouvant être d'origine organique ou fonctionnelle. Les causes des dysodies d'origine organique peuvent provenir d'une maladie générale, régionale, ou locale tandis que les dysodies dysfonctionnelles sont consécutives à un surmenage ou un malmenage de la voix parlée et/ou chantée tel qu'un défaut de technique vocale (García-López et Gavilán Bouzas, 2010 ; Heuillet-Martin et al., 2007). La dysodie peut se traduire par des signes acoustiques (anomalies tonales, dynamiques ou de timbre) et/ou des signes physiques et peut avoir un retentissement psychologique (Amy de la Bretèque, 2012). Les patients consultant pour des dysodies sont principalement des chanteurs amateurs ou professionnels, des élèves pratiquant le chant en conservatoire et des gens d'église (Atuyer et al., 1993). Les chanteurs en tant que professionnels de la voix sont plus enclins que la population générale à développer des troubles de la voix (Miller et Verdolini, 1995). Phyland et al. (1999) nuancent ce constat en précisant que la différence de prévalence entre chanteurs et non chanteurs concerne davantage l'incapacité et le handicap lié au trouble vocal plutôt que le trouble vocal lui-même, c'est-à-dire les lésions laryngées. Les auteurs ajoutent que les chanteurs consultent plus rapidement que les non chanteurs étant plus sensibles aux changements vocaux aussi minimes soient-il. Par ailleurs, les chanteuses semblent plus exposées que les chanteurs aux problèmes de voix (Hunter et al., 2011). Enfin, Braun-Janzen et Zeine (2009) rapportent une méconnaissance chez les chanteurs du rôle que peuvent jouer les orthophonistes dans la prévention et la prise en charge des troubles de la voix. Suite au diagnostic de trouble de la voix chantée, une thérapie vocale peut être proposée. Depuis une vingtaine d'années, de nombreux travaux s'intéressent au rôle des exercices vocaux en semi-occlusion non seulement en rééducation mais également pour la pédagogie vocale chantée (Maxfield et al, 2015). Plusieurs techniques de rééducation sont nées autour de ces exercices de semi-occlusion tels que la « Resonant voice therapy », la Lax Vox thérapie, « Accent méthod » (Maxfield et al, 2015) ou la rééducation à la paille de Benoît Amy de la Bretèque (Amy de la Bretèque, 2014 ; Pillot-Loiseau et al., 2009). Les effets de ces exercices sur les paramètres aérodynamiques sont de plus en plus décrits permettant de légitimer leur utilisation en clinique, notamment dans le cas du forçage vocal ; toutefois les études sur le long terme impliquant des patients font encore défaut (Amy de la Bretèque, 2014 ; Robieux et al, 2014). Mesures aérodynamiques : Parmi les paramètres aérodynamiques, les mesures de pression sous-glottique estimée (PSGE) et de débit d'air oral (DAO) sont en lien à la fois avec le niveau d'entraînement des chanteurs et avec les dysfonctionnements vocaux. La PSGE et le DAO seraient plus élevés chez les chanteurs lyriques par rapport aux non chanteurs (Dargin et Searl, 2015). En clinique, la PSGE est plus élevée lors du forçage vocal (Morsomme et al., 2015). Concernant le DAO, les résultats sont controversés. Rosenthal et al. (2014) montrent une augmentation du DAO avec l'augmentation de l'effort vocal chez des non chanteurs euphoniques tandis que Pillot-Loiseau (2011) retrouve une diminution du débit lors de l'augmentation de l'intensité chez un non chanteur euphonique. Selon cet auteur, cette diminution du débit parallèlement à l'augmentation de la pression sous-glottique serait caractéristique des voix serrées (« pressed voice ») traduisant un hyperfonctionnement vocal. Robieux et al. (2014) caractérisent l'hyperfonctionnement vocal non seulement par une pression sous-glottique élevée mais aussi par une pression transglottique élevée (différence entre la pression sous-glottique réelle et intra-orale). Pillot-Loiseau (2011) rappelle que ce comportement peut se retrouver chez certains chanteurs dysodiques. Les exercices de semi-occlusion du tractus vocal souvent utilisés en rééducation vocale ont pour objectif de faire varier les paramètres aérodynamiques de pression et de débit (Dargin et Searl, 2015). Parmi ces exercices de SVOT, il apparaît que les exercices utilisant la paille soient ceux qui aient les effets les plus reproductibles : ils augmentent la PSG réelle tout en diminuant la pression transglottique ce qui reviendrait à travailler dans des conditions proches du seuil de pression phonatoire (Amy de la Bretèque, 2014 ; Robieux et al., 2014). Autrement dit, ces exercices permettraient de rééquilibrer les pressions sous et sus-glottique de façon à limiter le forçage vocal (Pillot-Loiseau, 2009). Les paramètres aérodynamiques ont donc un rôle clinique important tant au niveau du diagnostic que du traitement. A notre connaissance, ces paramètres aérodynamiques n'ont pas été systématiquement mesurés sur une population de chanteurs dysodiques au cours de la rééducation vocale. Objectifs: Nous souhaitons dans notre travail de thèse nous intéresser à des sujets féminins chanteuses présentant une dysodie avec ou sans lésion laryngée. Nous voulons savoir dans quelle mesure les paramètres aérodynamiques de pression sous-glottique estimée et de débit d'air oral peuvent participer au diagnostic de dysodie et s'ils se modifient sur le long terme au cours de la rééducation vocale utilisant la technique de la paille. Description du projet: Notre projet de thèse comportera deux principaux axes. Le premier concernera le bilan vocal des patients dysodiques et plus précisément la description physiologique et aérodynamique du comportement dysodique. Le second volet sera consacré à la rééducation des troubles de la voix chantée, nous évaluerons l'impact d'une technique de rééquilibrage des pressions (rééducation vocale à la paille) sur les paramètres aérodynamiques de PSGE et de DAO. Les patients seront recrutés dans le service d'ORL du CHU Gui de Chauliac à Montpellier dont le phoniatre, le Dr Amy de la Bretèque, sera collaborateur du projet. Ce projet sera encadré par Nathalie Henrich, chercheur au Gipsa-Lab à Grenoble et par Claire Pillot-Loiseau, orthophoniste et enseignant-chercheur au Laboratoire de Phonétique et Phonologie à Paris. Ce travail sera réalisé sur 6 ans à mi-temps avec ma pratique clinique orthophonique en cabinet libéral. Les deux premières années de thèse seront dédiées à faire une revue de la littérature et à mettre en place le protocole expérimental, les 3ème et 4ème années seront consacrées au recueil de données. L'analyse des résultats et la rédaction de la thèse seront réalisées lors des deux dernières années. Références Amy de la Bretèque, B. (2012). Troubles de la voix chantée : dysodie. In La voix parlée et la voix chantée (p. 41 47). Sauramps Médical. Amy de La Bretèque, B. (2014). L'aérodynamique de la voix: à propos des exercices de rééducation avec constriction du tractus vocal. Aix-Marseille. Aronson, A. E., & Bless, D. M. (2009). Clinical voice disorders. New York, Etats-Unis d'Amérique: Thieme. Atuyer, A.-S., Brignone-Maligot, S., Gentil, C., Orecchioni, M., & Topouzkhanian, A. (1993). Voix chantée et rééducation. Rééducation Orthophonique, 31(175), 288 296. Braun-Janzen, C., & Zeine, L. (2009). Singers' interest and knowledge levels of vocal function and dysfunction: survey findings. Journal of Voice, 23(4), 470–483. Dargin, T. C., & Searl, J. (2015). Semi-Occluded Vocal Tract Exercises: Aerodynamic and Electroglottographic Measurements in Singers. Journal of Voice, 29(2), 155 164. García-López, I., & Bouzas, J. G. (2010). The singing voice. Acta Otorrinolaringologica, 61(6), 441–451. Heuillet-Martin, G., Garson-Bavard, H., & Legré, A. (2007). Une voix pour tous. Marseille, France: Solal. Hunter, E. J., Tanner, K., & Smith, M. E. (2011). Gender differences affecting vocal health of women in vocally demanding careers. Logopedics Phoniatrics Vocology, 36(3), 128–136. Maxfield, L., Titze, I., Hunter, E., & Kapsner-Smith, M. (2015). Intraoral pressures produced by thirteen semi-occluded vocal tract gestures. Logopedics Phoniatrics Vocology, 40(2), 84–90. Miller, M. K., & Verdolini, K. (1995). Frequency and risk factors for voice problems in teachers of singing and control subjects. Journal of Voice, 9(4), 348–362. Morsomme, D., Finck, C., & Larrouy, P. (2015). Estimated Subglottic Pressure Evaluation, Evolution in 152 Dysphonic Patients. In The 11th International Conference on Advances in Quantitative Laryngology Voice and Speech Research & The 4th International Occupational Voice Symposium. Consulté à l'adresse http://orbi.ulg.be/handle/2268/180146 Phyland, D. J., Oates, J., & Greenwood, K. M. (1999). Self-reported voice problems among three groups of professional singers. Journal of Voice, 13(4), 602–611. Pillot-Loiseau, C. (2013). Voix chantée et langues parlées : un bilan de la phonation spécifique ? Rééducation Orthophonique, 254, 243 267. Pillot-Loiseau, C. (2011). Pression sous-glottique et débit oral d'air expiré comme aides à la pose du diagnostic de dysodie; implications pour la rééducation vocale. In Entretiens d'orthophonie 2011 (p. 32–45). Pillot-Loiseau, C., Quattrocchi, S., & De La Bretèque, B. A. (2009). Travail de la voix sur le souffle: rééducation à la paille, aspects scientifiques et rééducatifs méthode du Dr Benoît AMY de la BRETEQUE. La voix dans tous ses maux, 243–249. Robieux, C., Galant, C., Lagier, A., Legou, T., & Giovanni, A. (2014). Direct measurement of pressures involved in vocal exercises using semi-occluded vocal tracts. Logopedics Phoniatrics Vocology, (0), 1–7. Rosenthal, A. L., Lowell, S. Y., & Colton, R. H. (2014). Aerodynamic and acoustic features of vocal effort. Journal of Voice, 28(2), 144–153.

  • Titre traduit

    Evaluation and rehabilitation of singing voice disorders: epidemiology and assessment of speech therapy's treatment.


  • Résumé

    Singing voice involves sometimes an extreme voice use. Voice-uses differ on musical styles (Pillot-Loiseau, 2013), singing training and experience (Aronson and Bless, 2009). Vocal abuse can lead singer to singing voice disorders. Singing voice problem can occur from an illness or from a singing or talking vocal abuse and/or from a poor singing technique (García-López and Gavilán Bouzas, 2010; Heuillet-Martin et al., 2007). Symptom of singing voice disorders can be acoustical (singing voice accuracy problems, truncated dynamic and/or pitch ranges and voice quality problems) (Amy de la Bretèque, 2012). Patients include amateur and professional singers, singing students and clergy (Atuyer et al., 1993). Singers who are professional voice users are more at risk of voice problems (Miller et Verdolini, 1995). But Phyland et al. (1999) explain that singers reported higher prevalence rates of vocal disabilities but not higher prevalence rates of vocal impairment compared to non-singers. Moreover, they assure that singers are more concerned than non-singers by any vocal change. Female singers are more at risk to develop voice disorders (Hunter et al., 2011). Braun-Janzen and Zeine (2009) conclude to a misreading of the role of the speech language therapist on prevention and management of voice problems. When a singing voice disorder is diagnosed, a treatment can be proposed. For the past twenty years, numbers of studies have been interested in semi-occluded vocal-tract exercises not only for treatment but also for vocal education (Maxfield et al, 2015). Numbers of therapeutic protocols have been developed from these semi-occluded vocal-tract exercises such as Lessac Madsen Resonant voice therapy, the Lax Vox therapy, the Accent Method (Maxfield et al, 2015) or the “Méthode de la paille” (Amy de la Bretèque, 2014 ; Pillot-Loiseau et al, 2009). Effects of those exercises on aerodynamic parameters are more and more described in literature and legitimate their use for voice therapy, especially for vocal abuse. However, long-term clinical studies are still missing (Amy de la Bretèque, 2014 ; Robieux et al., 2014). Aerodynamic parameters: Among aerodynamic parameters, estimated subglottal pressure (ESGP) and oral airflow (OAF) are both linked with singer's performance practice and singing voice disorders. Dargin & Searl (2015) suggest that ESGP and OAF are higher for singers compared to non-singers. In pathology, ESGP increased in case of hyperfunctional voice and vocal effort (Morsomme et al., 2015). About OAF, results are disputed. Rosenthal et al. (2014) showed an increase of AOF with vocal effort in healthy non-singers, whereas Pillot-Loiseau (2011) found a decrease of AOF with increased intensity in one healthy non-singer. According to this author, this phenomenon, i.e. a decrease of AOF with increased intensity, should be characteristic of pressed voice and hyperfunctional voice. Vocal hyperfunction is characterized by a high subglottic pressure and a high transglottal pressure (difference of subglottic pressure and intra-oral pressure) (Robieux et al. (2014). Pillot-Loiseau (2011) affirms that this behaviour of vocal hyperfunction can be observed on disordered singers. Semi-occluded vocal tract exercises used in voice treatment aim to balance aerodynamic parameters of pressure and airflow (Dargin & Searl, 2015). Among those, straw exercises appear to be the exercises with most replicable effects. Straw exercises increase subglottic pressure and decrease transglottic pressure, allowing to train voice at phonation threshold pressure (Amy de la Bretèque, 2014 ; Robieux et al., 2014). Finally, straw exercises help to rebalance sub- and supraglottic pressures in order to limit vocal hyperfunction (Pillot-Loiseau, 2009). Aerodynamic parameters have an important role to play in the evaluation and rehabilitation of singing voice disorders. To our knowledge, those parameters have not been measured on disordered singers during voice rehabilitation. Objective: We aim to study pathological female singers (with or without structural changes in vocal folds). We will explore if estimated subglottic pressure and oral airflow participate to the diagnosis of singing voice disorders, and if these aerodynamical parameters change during voice rehabilitation using straw-phonation exercises. Project: This thesis project is divided in two parts. Part one will describe voice evaluation of disordered singers, focusing on description of aerodynamic and physiological behaviours. Part two will dedicate to singing-voice rehabilitation. We will evaluate the impact of a technique of rebalance pressures (“Méthode de la paille”) on aerodynamic parameters such as estimated subglottic pressure and oral airflow. Patients will be recruited at the hospital “Gui de Chauliac” in Montpellier, in the Amy de la Bretèque's unit. This project will be directed by Nathalie Henrich Bernardoni (researcher at GIPSA-Lab in Grenoble) and by Claire Pillot-Loiseau, (speech and language therapist and assistant professor at Paris Sorbonne University and at the Laboratoire de Phonétique et Phonologie in Paris). This project will be realized during 6 years as a half-time work combined with my clinical practice of speech and language therapist. First two years will be dedicated to a literature review and define experiment protocol, while third and fourth years will be employed to data collection. Data analysis and writing will be done in the two final years. Références Amy de la Bretèque, B. (2012). Troubles de la voix chantée : dysodie. In La voix parlée et la voix chantée (p. 41 47). Sauramps Médical. Amy de La Bretèque, B. (2014). L'aérodynamique de la voix: à propos des exercices de rééducation avec constriction du tractus vocal. Aix-Marseille. Aronson, A. E., & Bless, D. M. (2009). Clinical voice disorders. New York, Etats-Unis d'Amérique: Thieme. Atuyer, A.-S., Brignone-Maligot, S., Gentil, C., Orecchioni, M., & Topouzkhanian, A. (1993). Voix chantée et rééducation. Rééducation Orthophonique, 31(175), 288 296. Braun-Janzen, C., & Zeine, L. (2009). Singers' interest and knowledge levels of vocal function and dysfunction: survey findings. Journal of Voice, 23(4), 470–483. Dargin, T. C., & Searl, J. (2015). Semi-Occluded Vocal Tract Exercises: Aerodynamic and Electroglottographic Measurements in Singers. Journal of Voice, 29(2), 155 164. García-López, I., & Bouzas, J. G. (2010). The singing voice. Acta Otorrinolaringologica, 61(6), 441–451. Heuillet-Martin, G., Garson-Bavard, H., & Legré, A. (2007). Une voix pour tous. Marseille, France: Solal. Hunter, E. J., Tanner, K., & Smith, M. E. (2011). Gender differences affecting vocal health of women in vocally demanding careers. Logopedics Phoniatrics Vocology, 36(3), 128–136. Maxfield, L., Titze, I., Hunter, E., & Kapsner-Smith, M. (2015). Intraoral pressures produced by thirteen semi-occluded vocal tract gestures. Logopedics Phoniatrics Vocology, 40(2), 84–90. Miller, M. K., & Verdolini, K. (1995). Frequency and risk factors for voice problems in teachers of singing and control subjects. Journal of Voice, 9(4), 348–362. Morsomme, D., Finck, C., & Larrouy, P. (2015). Estimated Subglottic Pressure Evaluation, Evolution in 152 Dysphonic Patients. In The 11th International Conference on Advances in Quantitative Laryngology Voice and Speech Research & The 4th International Occupational Voice Symposium. Consulté à l'adresse http://orbi.ulg.be/handle/2268/180146 Phyland, D. J., Oates, J., & Greenwood, K. M. (1999). Self-reported voice problems among three groups of professional singers. Journal of Voice, 13(4), 602–611. Pillot-Loiseau, C. (2013). Voix chantée et langues parlées : un bilan de la phonation spécifique ? Rééducation Orthophonique, 254, 243 267. Pillot-Loiseau, C. (2011). Pression sous-glottique et débit oral d'air expiré comme aides à la pose du diagnostic de dysodie; implications pour la rééducation vocale. In Entretiens d'orthophonie 2011 (p. 32–45). Pillot-Loiseau, C., Quattrocchi, S., & De La Bretèque, B. A. (2009). Travail de la voix sur le souffle: rééducation à la paille, aspects scientifiques et rééducatifs méthode du Dr Benoît AMY de la BRETEQUE. La voix dans tous ses maux, 243–249. Robieux, C., Galant, C., Lagier, A., Legou, T., & Giovanni, A. (2014). Direct measurement of pressures involved in vocal exercises using semi-occluded vocal tracts. Logopedics Phoniatrics Vocology, (0), 1–7. Rosenthal, A. L., Lowell, S. Y., & Colton, R. H. (2014). Aerodynamic and acoustic features of vocal effort. Journal of Voice, 28(2), 144–153.