Structures spatiales du sans-abrisme. L'appel à compétence des architectes dans les travaux de centres d'hébergement institutionnels et contemporains en Île-de-France

par Clara Piolatto

Projet de thèse en Architecture et Ville

Sous la direction de Yankel Fijalkow.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent (Nanterre) , en partenariat avec Pascale Pichon (Centre Max Weber) (Co-direction) , LAVUE umr 7218 (laboratoire) et de Centre de Recherche sur l'Habitat (ENSA Paris-Val de Seine) (equipe de recherche) depuis le 13-10-2016 .


  • Résumé

    L’hébergement s’intègre dans un territoire et s’inscrit dans un réseau. C’est un lieu habité duquel découle et qui induit un certain type d’accueil, d’hospitalité. La thèse interroge les conséquences de la qualité du bâti sur la réinsertion sociale des personnes sans-abri. Les associations et bailleurs sociaux misent sur l’innovation architecturale afin de valoriser leur patrimoine et ceux qu’ils hébergent. La thèse se concentre donc sur les relations qui s’établissent entre bâtiments performants et urgence sociale, entre patrimoine bâti et projet social et la place de l'architecte dans le processus. Il s'agit alors d'étudier l'appel à compétence des architectes dans les travaux de centres d'hébergement institutionnels et contemporains en Île-de-France.


  • Pas de résumé disponible.