Myostatine, Autophagie et Remodelage Musculaire

par Rim Nassar

Projet de thèse en Biologie Santé

Sous la direction de Arnaud Chatonnet et de Fadia Najjar.

Thèses en préparation à Montpellier en cotutelle avec l'Université libanaise , dans le cadre de Sciences Chimiques et Biologiques pour la Santé , en partenariat avec DMEM - Dynamique Musculaire Et Métabolisme (laboratoire) et de Remodelage Musculaire Signalisation - RMS (equipe de recherche) depuis le 20-01-2017 .


  • Résumé

    La compréhension des processus de la transformation post-mortem du muscle en viande constitue un enjeu fort dans le domaine des productions animales. Dans le muscle des animaux producteurs de viande, un ensemble de processus enzymatiques et physico chimiques conduit à la transformation post-mortem du muscle en viande. Ces processus ont une grande importance pour les qualités sensorielles de la viande, notamment la tendreté. La tendreté est dépendante de la teneur et de l'activité de protéases endogènes dans le muscle post-mortem elles-mêmes dépendantes des propriétés des muscles. Par ailleurs, les mécanismes cellulaires, tels que l'apoptose, l'autophagie et le stress oxydant pourraient jouer un rôle prépondérant dans les étapes précoces dans la conversion du muscle en viande. L'objectif principal de ce projet de thèse est d'étudier les mécanismes impliqués dans la maturation post-mortem du muscle (apoptose, autophagie, le stress oxydant) et s'articule autour de trois axes : - Quelle est l'évolution post-mortem des mécanismes contrôlant la protéostasie myofibrillaire tels que les voies de dégradation du protéasome, de l'apoptose et de l'autophagie ? - Quels mécanismes physiologiques contrôlent les processus d'apoptose et d'autophagie postmortem, leur régulation et leurs perturbations associées à la modulation du stress oxydant (sans et avec traitement par des antioxydants) ? - Les indicateurs apoptotiques et autophagiques permettent-ils de détecter ou prédire le potentiel de tendreté de la viande ? Les expérimentations, conduites à la fois chez une espèce modèle la souris et dans des modèles animaux d'intérêt agronomique, visent à élucider l'implication de nouveaux acteurs dans la régulation de la maturation post-mortem du muscle.

  • Titre traduit

    Myostatin, Autophagy and skeletal muscle remodeling


  • Résumé

    Understanding the process of transformation of the post-mortem meat muscle constitutes a major challenge in the field of animal production. In the muscle of animals meat producers, a set of enzymatic and physico-chemical processes leading to the Postmortem transformation of muscle meat. These processes are of great importance for sensory qualities of meat, including tenderness. The tender is dependent on the content and the endogenous proteases activity in postmortem muscle themselves dependent properties muscles. Furthermore, the cellular mechanisms, such as apoptosis, autophagy and oxidative stress could play a key role in the early steps in the conversion of muscle to meat. The main objective of this thesis project is to study the mechanisms involved in Post-mortem muscle maturation (apoptosis, autophagy, oxidative stress) and revolves around three axes: - What is the post-mortem evolution of mechanisms controlling such proteostasis Myofibrillar that proteasome degradation pathways, apoptosis and autophagy? - What physiological mechanisms control the process of apoptosis and autophagy postmortem, their regulation and disturbances associated with the modulation of the oxidative stress (without and treatment with antioxidants)? - The apoptotic and autophagic indicators they detect or predict potential of meat tenderness? The experiments, conducted both in a species mouse model and in animal models of agronomic interest, aim to elucidate the involvement of new players in the regulation of postmortem muscle maturation