Les Modèles Postkeynésiens de Croissance et Répartition : applications aux Pays en Développement.

par Ozan Kurt

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jacques Mazier.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Galilée (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) depuis le 15-11-2010 .


  • Résumé

    Le but de cette thèse est d’analyser les effets de court terme de la répartition fonctionnelle des revenus sur la demande agrégée et ses composants en Corée du Sud, Thaïlande et la Chine dans un cadre postkeynésien. Dans ce but un modèle est proposé et ses paramètres sont estimés pour caractériser les régimes de croissance de demande dans ces pays. L’analyse économétrique montre que les demandes domestiques de ces pays sont tirées par les salaires, sauf Thaïlande dans lequel certaines mesures de la répartition des revenus indiquent que l’économie domestique est tirée par les profits, pendant que les économies ouvertes sont tirées par les profits. Les résultats décrivent que des politiques de croissance pro-travaillistes ne sont pas viables au court terme dans ces pays. Cette thèse comprend une revue de la littérature sur les théories de répartition des revenus et de croissance, présente une revue de la littérature sur les travaux empiriques de modèles postkeynésiennes de croissance et répartition, expose un modèle théorique, elle comprend également une analyse du régime de croissance de demande en Corée du Sud, Thaïlande et la Chine, respectivement. Dernièrement, la thèse discute les défauts du modèle, résume ses résultats et arrive à des conclusions politiques impliquées par le modèle.

  • Titre traduit

    Post-keynesian models of income distribution and growth : applications to developing countries


  • Résumé

    The aim of this PhD dissertation is to analyze the short-term impact of functional income distribution on aggregate demand and its components in South Korea, Thailand, and China within a post-Keynesian framework. For this purpose, the dissertation proposes a theoretical model, and estimates its parameters for characterizing demand regimes in these countries. Econometric analysis shows that domestic economies of the countries are wage-led except for Thailand, in which some measures of income distribution point to a profit-led domestic demand regime, while total economies are profit-led. The results indicate that pro-labor growth policies are not viable in the short run in these countries. The dissertation reviews the theories of income distribution and growth, offers a survey of the empirical literature on the post-Keynesian models of income distribution and growth, presents the theoretical model proposed, and undertakes an analysis of demand regimes in South Korea, Thailand, and China. Finally, the dissertation addresses the shortcomings of the model, summarizes its findings discusses the implied policy conclusions.