L'exil intérieur : Pour une histoire franco-iranienne/transnationale du modernisme pictural iranien dans les années 1950-1980

par Marjan Tajeddini

Projet de thèse en Esthétique, histoire et théorie des arts

Sous la direction de Béatrice Joyeux-prunel.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Ecole transdisciplinaire Lettres - Sciences , en partenariat avec INSTITUT D'HISTOIRE MODERNE ET CONTEMPORAINE (laboratoire) et de Ecole normale supérieure (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    L'objet de la thèse est d'enrichir la connaissance actuelle de l'histoire de l'art moderne iranienne traditionnellement focalisée sur quelques groupes considérés comme « nationaux » et de manière dépolitisée, en incluant dans l'étude de l'art iranien dans les années 1950 et 1960 une cohorte d'artistes qui circulaient entre la France et l'Iran, qu'ils soient ou non associés à la diaspora politique de l'époque, après le coup d'état contre Mossadegh de 1953. Il s'agit de relire, en s'appuyant sur une documentation largement inédite, la trajectoire des peintres modernistes iraniens qui pendant les Trente glorieuses étaient les plus au courant de l'actualité de la scène artistique internationale parisienne, du fait de leur présence régulière à Paris, de leurs fréquentations amicales, intellectuelles et artistiques, et de leurs activités professionnelles, artistiques et critiques.

  • Titre traduit

    Internal exile: a Franco-Iranian / transnational history of pictorial modernism between 1950-1980


  • Résumé

    The purpose of the thesis is to enrich the present knowledge of the history of Iranian modern art traditionally focused on some groups considered "national" and depoliticized manner, including the study of Iranian art in the 1950s and 1960s cohort of artists circulating between France and Iran, whether or not associated with diaspora politics of the time, after the coup against Mossadegh in 1953. It needs relying on a largely unpublished documentation, the trajectory of Iranian modernist painters who during the war boom were the most aware of the news of the Parisian art scene, because of their regular presence in Paris, their friendly, intellectual and artistic associates, and their professional, artistic and critical.