Incarner la poésie. Théories et pratiques d'écriture d'Alfred de Vigny.

par Pierre Dupuy

Projet de thèse en Littératures française et francophone

Sous la direction de Jérôme Thélot.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) , en partenariat avec Université Jean Moulin (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    L'accusation d’impuissance fut l’une de celles qui revint le plus fréquemment à l'encontre de Vigny, sous la plume de critiques qui cherchaient par là même à montrer qu’il y avait chez lui une certaine difficulté à écrire et à exprimer ses idées sur le papier. La thèse que nous allons défendre est la suivante : ce qui expliquerait la retenue de Vigny, ce ne serait pas le manque d’inspiration, ni même une insuffisance dans l’art d’écrire, mais plutôt une conscience aiguë des implications que peut avoir l’écriture. Dans ses textes, l’écriture se prend elle-même comme objet. Étudier son œuvre impliquera donc d’étudier une écriture qui parle continuellement d'elle. C’est là que se jouent, à notre sens, toute la spécificité de Vigny, son ambivalence aussi, et enfin sa modernité.

  • Titre traduit

    Embodying poetry. Writing theories and practices of Alfred de Vigny.


  • Résumé

    The accusation of powerlessness was one of the most frequent ones against Vigny, by critics who sought to show that he had some difficulty in writing and expressing his ideas on paper. The thesis we will defend is the following one: Vigny’s restraint can be explained, not by a lack of inspiration, nor even by a lack of writing, but rather by an acute awareness of the implications of writing. In his texts, writing takes itself as an object. Studying his work will therefore involve studying a writing that continually speaks of itself. Here are, in our opinion, Vigny’s specificity, his ambivalence, and finally his modernity.