Les processus d'émancipation et d'autorisation au coeur des kaïros d'autoformation existentielle. Explicitation des moments décisifs vécus par des adultes en formation.

par Magali Balayn

Projet de thèse en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Sebastien Pesce et de Pascal Galvani.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (Tours) depuis le 05-12-2016 .


  • Résumé

    Pour le pédagogue suisse Pestalozzi, le but de l’éducation est de « faire en sorte que chacun se fasse œuvre de lui- même » ; cet idéal s’inscrit dans la tradition des Lumières et préfigure l’Education Nouvelle. Considérer que le sujet puisse apprendre par lui- même, à se former lui- même, est au cœur du courant de l’autoformation existentielle, qui prend pour objet d’étude « le processus de prise de conscience émancipateur par lequel chacun se forme dans la compréhension de sa propre vie. » (Galvani). En se situant dans cette approche humaniste et émancipatrice de la formation, la recherche questionne les dimensions existentielles et transformatrices de la formation des adultes. Elle s’intéresse aux parcours d’adultes reprenant une formation formelle après une expérience professionnelle de plusieurs années. La thèse vise ainsi à éclairer les formes d’ingéniosité dont fait preuve le sujet pour mettre les dispositifs de formation au service de son propre projet, dans des situations où l’on passe, comme le suggère Gaston Pineau, « d’une formation reçue par et pour les autres à une formation construite par et pour soi ». Ces processus d’autoformation existentielle semblent s’organiser autour de moments intenses, décisifs et signifiants, les kaïros : « les moments où tout se joue » (Galvani). Les kaïros d’autoformation sont les moments formateurs au cours desquels le sujet vit une expérience déterminante sur les plans émotionnels, affectifs et cognitifs, puis repense son rapport au monde et à lui même. Quels sont les processus d’émancipation et d’autorisation vécus au cœur de ces kaïros d’autoformation ? De quelles ressources symboliques dispose le sujet pour rendre compte de ces dimensions existentielles, comment les exprime-t-il ? Quels types de situations formatives, quelles conditions sociales et relationnelles, favorisent ce processus, cette transformation ? La recherche se place du point de vue du sujet et interroge des adultes engagés dans un parcours de formation, et prend pour objet l’expérience vécue de cette transformation. Privilégiant une démarche de recherche compréhensive, la recherche s’appuie sur une méthodologie d’explicitation de l’expérience et d’analyse des moments intenses. Elle est menée auprès de sujets ou de groupes en formation. Les conditions des dispositifs qui accompagnent cette transformation sont aussi questionnées. La recherche a pour objectif de mettre à jour ce qui est à l’origine de ces processus d’émancipation et de transformation. Elle vise à comprendre comment et pourquoi le sujet opère des décisions afin de s’engager, consciemment ou non, dans une dynamique d’émancipation. Elle vise ainsi à offrir ressources conceptuelles et méthodologiques aux acteurs de la formation, afin de contribuer à l’aménagement des dispositifs de formation, et d’accompagner les processus d’autoformation existentielle.


  • Pas de résumé disponible.