Réseaux de personnages à l’ère des réseaux sociaux numériques

par Françoise Pinon (Cahen)

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Bruno Blanckeman.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Théorie et histoire des arts et des littératures de la modernité (Paris) (laboratoire) depuis le 20-10-2016 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet principal l’étude des réseaux de personnages dans une série de romans très contemporains, marqués par les réseaux sociaux numériques : Vernon Subutex de Virginie Despentes, Féérie générale d’Emmanuelle Pireyre, Cendrillon d’Eric Reinhardt, Celle que vous croyez de Camille Laurens, et d’autres romans où l’influence d’internet est moins directe comme Autour du Monde de Laurent Mauvignier. Il s’agit d’expliquer comment les réseaux romanesques de personnages tissés de liens faibles font société : récits de solitudes accumulées, ces œuvres dessinent à leur manière la cohérence réticulaire d’un monde solidaire. Toile en forme de piège qui se referme sur les personnages ou bien flux dynamique qui réenchante leur existence, l’image des réseaux sociaux numériques dans les romans d’aujourd’hui est ambivalente. Mais le réseau numérique lui-même est aussi un support dynamique de création, atelier d’écriture et de lecture interactive qui tisse de nouveaux liens entre l’œuvre et ses lecteurs : cette thèse veut étudier également la manière dont la littérature numérique lie ses personnages et invente de nouvelles relations créatives entre lecteurs, personnages et écrivains. Enfin, l’identification de plusieurs « effets-réseaux » sur les personnages montre comment les réseaux sociaux numériques peuvent reconfigurer, dans une certaine mesure, les personnages romanesques

  • Titre traduit

    Character networks in the digital social media age


  • Résumé

    The main object of this thesis is the study of character networks in a series of very contemporary novels, marked by digital social networks: Vernon Subutex by Virginie Despentes, General enchantment by Emmanuel Pireyre, Cinderella by Eric Reinhardt, Who you think I am of Camille Laurens, and other novels whose internet influence is less direct such as Around the world by Laurent Mauvignier. It is about explaining how the romantic networks of characters woven from weak ties form society: stories of accumulated solitudes, these works draw in their own way the reticular coherence of a united world. Canvas in the form of a trap that closes in on the characters or a dynamic flow that re-enchants their existence, the image of digital social networks in today's novels is ambivalent. The digital network itself is also a dynamic support for creation, a writing and interactive reading workshop that forges new links between the work and its readers: it is about studying the way in which digital literature links its characters and invents new creative relationships between readers, characters and writers. Finally, the identification of several "network effects" on the characters shows how digital social networks can reconfigure romantic characters.