«Chiamatemi Poeta». Ritratti di Vittorio Alfieri

par Enrico Ricceri

Thèse de doctorat en Etudes Italiennes et romanes

Sous la direction de Christian Del Vento et de Beatrice Alfonzetti.

Thèses en préparation à Paris 3 en cotutelle avec l'Università degli studi La Sapienza (Rome) , dans le cadre de École doctorale Europe latine et Amérique latine (Paris) , en partenariat avec Les Cultures de l'Europe méditerranéenne occidentale (Paris) (laboratoire) depuis le 01-10-2016 .

  • Titre traduit

    « Appelez-moi Poète ». Portraits de Vittorio Alfieri


  • Résumé

    L’étude menée dans mon travail de thèse a mis en évidence l’importance de l’autobiographisme dans la poétique de Vittorio Alfieri. L’analyse de cette tendance, qui se manifeste déjà dans ses débuts littéraires, a montré non seulement les différents autoportraits tracés dans ses œuvres de jeunesse, différents de celui de l’autobiographe, mais aussi, et surtout, les caractéristiques de l’écrivain vertueux esquissées dans ses traités et les particularités du poète décrites dans la Vie. Le travail s’est donc développé dans deux directions. La première concerne le Portrait de l’écrivain idéal, à savoir l’image de soi tracée par Alfieri dans ses traités politiques et dans le dialogue La virtù sconosciuta. Dans cette première partie, nous avons analysé les caractéristiques de l’écrivain vertueux, en explorant les concepts de vertu, d’amour de soi, d’estime de soi, d’impulsion de la nature et de forte sentire. La deuxième partie, intitulée Portrait idéal de l’écrivain, se concentre sur l’autobiographie d’Alfieri, la Vie écrite par lui-même. D’abord nous avons étudié cette œuvre en relation avec les premiers écrits autobiographiques du poète. À cette fin, nous avons analysé la différence entre l’amour de soi et l’amour-propre, deux sentiments qui se retrouvent souvent dans les écrits des philosophes et des écrivains du XVIIIe siècle. Ensuite, nous avons dressé une comparaison entre l’autobiographie d’Alfieri et les Mémoires de Goldoni, qui a permis de souligner les affinités et les divergences entre les deux textes. Nous avons analysé, enfin, les analogies entre la Vie et les Confessiones d’Augustin : cette comparaison a permis de mettre en évidence la structure de l’autobiographie du poète.

  • Titre traduit

    «Call me Poet». Portraits of Vittorio Alfieri


  • Résumé

    This study has shown how autobiographism is a dominant feature of Vittorio Alfieri’s poetics. The analysis of this tendency, manifested by the poet since his literary beginnings, has highlighted not only the different self-portraits of his early works, but also the characteristics of the virtuous writer outlined in his treatises and the peculiarities of the poet described in the Vita. This work, therefore, develops in two directions. The first examines the Portrait of the Ideal Writer, i.e. the self-image that Alfieri traced in his political treatises and in the dialogue La virtù sconosciuta. This first part is also focused on concepts of virtue, self-love, self-esteem, natural impulse and forte sentire. The second part, entitled Ideal Portrait of the Writer, focuses on Alfieri’s autobiography, the Vita scritta da esso. This work was initially studied in relation to the poet’s youthful writings. To this end, I have examined the difference established by Rousseau between amour de soi and amour-propre, useful for understanding the Vita. Then a comparison was made between Alfieri’s autobiography and Goldoni’s Mémoires, pointing out affinities and divergences. Finally, I have analyzed the similarities between Alfieri’s Vita and Augustine’s Confessiones: this comparison was useful in highlighting the structure that underpins the poet’s autobiography.